Un Schmitt qui fait pschitt
Par Aurélie Plaut
« Variations énigmatiques » d’Éric‑Emmanuel Schmitt propose de s’interroger sur la figure de l’être aimé que tout un chacun construit au fil d’une relation. Un mélodrame qui n’échappe pas à la caricature et que la mise en scène de Gilles Droulez peine à sauver.

« Oscar… » Douloureusement beau !
Par Bénédicte Soula
La grande originalité de cette adaptation d’« Oscar et la Dame rose », best-seller d’Éric‑Emmanuel Schmitt, c’est l’incarnation de l’enfant malade sur scène sans l’intermédiaire de la dame rose…

Un visiteur attendu
Par Cédric Enjalbert
Très présent à Avignon cette année, Éric‑Emmanuel Schmitt est visible à travers « Oscar et la Dame rose », « la Nuit de Valognes » mais aussi « le Visiteur », mis en scène par Gildas Bourdet au Petit Louvre, jusqu’au 28 juillet à 18 heures.

Une nuit bien calme
Par Cédric Enjalbert
Le Lucernaire-Avignon, désormais Théâtre Notre-Dame, a investi une chapelle du xive siècle, dans laquelle se joue, peut-être un peu religieusement, la pièce d’Éric-Emmanuel Schmitt : « la Nuit de Valognes ».