Un bel écrin pour une grande comédienne
Par Trina Mounier
Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Élizabeth Macocco occuper seule un plateau de théâtre. Trop longtemps. Merci à Jean Lacornerie de la diriger si bien dans ce monologue déjanté de l’auteur contemporain argentin, Federico Jeanmaire, « Plus léger que l’air ».