Poésie vivante
Par Sarah Elghazi
En hommage à Robert Desnos, surréaliste et résistant, « les Quatre sans cou » nous montre les deux facettes du maître d’œuvre Christian Olivier, ici en retrait de sa faconde et de sa hargne jouissive bien connue des Têtes raides pour être tout au service du texte, des textes.

« Je est un autre »
Par Michel Dieuaide
Peut-on faire théâtre de tout ? À cette question apparemment excessive, le comédien Stéphane Bernard et le musicien Jean‑Louis Delorme apportent une réponse subtile en présentant au Lavoir public de Lyon une lecture-spectacle de textes choisis dans « le Livre de l’intranquillité » de l’immense poète portugais Fernando Pessoa, intitulée « Dans la ville basse ».

Ode au son
Par Sarah Bussy
Après son succès à Avignon en 2009, « Ode maritime », du poète portugais Fernando Pessoa, entame une tournée en France débutant ces jours-ci au Théâtre de la Ville de Paris. Un bel exercice théâtral et poétique, dont on aimerait toutefois ressortir plus touché.