Julie Duclos, Maeterlinck et les amours interdites
Par Trina Mounier
On ne lit plus guère l’œuvre de l’écrivain symboliste Maurice Maeterlinck. Au Festival d’Avignon, Julie Duclos monte cependant « Pelléas et Mélisande », sans effacer tout à fait l’aspect compassé de sa poésie.

On ne badine pas avec l’amour
Par Trina Mounier
Ils ont une trentaine d’années et entreprennent de revisiter au théâtre le film mythique (et daté) de Jean Eustache, « la Maman et la Putain ». Surprise : les errements sentimentaux soixante-huitards s’exportent fort bien !