Si « Peau d’âne » m’était conté… *
Par Fabrice Chêne
Après « la Barbe bleue », Jean‑Michel Rabeux adapte un autre conte de Perrault. Sa version de « Peau d’âne » est un appel à l’imaginaire et une initiation à la magie du théâtre.

Dodine ovation
Par Cédric Enjalbert
Tout le Théâtre Maly à Bobigny ! À l’invitation de Patrick Sommier, directeur de la M.C.93, la troupe russe de Lev Dodine présente en près d’un mois vingt‑cinq ans du répertoire de la compagnie. Cet évènement aussi éphémère qu’extraordinaire commençait avec « Frères et sœurs », une spectaculaire et magistrale fresque de sept heures.

Cauchemar de femmes
Par Olivier Pansieri
Ce spectacle a clos (en beauté) la sixième édition du Standard idéal de la M.C.93 de Bobigny. Femmes-objets et hommes en rut pour ce « Songe d’une nuit d’été » d’après Shakespeare, en polonais surtitré, mis en scène par Maja Kleczewska…

Rage, furie, frénésie ?
Par Louise Pasteau
À la M.C.93, dans la salle Christian-Bourgeois, un ruban de signalisation en plastique rouge et blanc délimite la scène comme une zone de travaux. Jean‑Michel Rabeux s’attaque à un corps qu’il qualifie de furieux, c’est peut-être la raison pour laquelle il protège l’endroit…

J’ai pleuré au théâtre pour la première fois…
Par Jeanne C.
On dit souvent de Jean‑Michel Rabeux qu’il est un provocateur, sans doute parce qu’il dénude quelquefois ses acteurs…

Vania magnifié de la M.C.93
Par Louise Pasteau
L’aire de jeu est minuscule, simplement le carré d’une pièce que meublent trois chaises et une table. Deux murs, deux portes. Les artistes entrent et sortent sans qu’on s’y attende, se mettent à parler à tout bout de champ dans cette langue qui roule les « r ».