Entretien avec Patrick Penot, directeur du festival Sens Interdits à Lyon métropole

patrick-Penot-festival-Sens-Interdits 

« Il faut continuer » 
Par Trina Mounier
Rencontre avec Patrick Penot, directeur bénévole et infatigable d’un festival dont Lyon s’enorgueillit, à juste titre, puisque Sens Interdits, c’est plus de vingt spectacles venus de treize pays, dont une dizaine de créations sur 26 lieux de l’agglomération. À quelques jours de son lancement, l’excitation est à son comble. 

Sens interdits, festival international de théâtre à Lyon et métropole

« Hospitalités », de Massimo Furlan © Pierre Nydegger et Laure Cellier

Le festival de l’intelligence et du combat
Par Trina Mounier
Ce festival nous réserve décidément, édition après édition, bien des surprises. Mais il ne varie pas sur l’essentiel : la nécessité de la distanciation pour comprendre et l’exigence de vérité pour combattre l’exclusion, l’indifférence et la lâcheté.

Sens interdits, festival international de théâtre à Lyon et métropole

« Martyr» © Dimitrij Matvejev

Festival de la diversité
Par Trina Mounier
Le directeur du Festival Sens interdits, Patrick Penot, nous avait confié son inquiétude sur l’avenir de ce festival qu’il porte à bout de bras depuis huit ans. Si, comme il le pensait, sa pérennité dépend du succès rencontré, il devrait être un peu rassuré.

Festival Sens interdits, 5e édition, du 19 au 29 octobre 2017, à Lyon

« Martyr », par Oskaras Korsunovas, Théâtre national d’art dramatique de Lituanie © Dmitrij Matvejev

Regarder le monde en face
Par Trina Mounier
Cinquième édition pour ce festival de l’urgence et de la nécessité. Sens interdits, que portent à bout de bras Patrick Penot et une petite équipe de bénévoles passionnés, ouvrira encore une fois des dizaines de fenêtres sur un monde cabossé.

Printemps d’Europe, 8<sup>e</sup> édition, à Lyon jusqu’au 28 mai 2015

Une fête républicaine
Par Michel Dieuaide
Depuis le 24 avril et jusqu’au 28 mai 2015, se déroule à Lyon la huitième édition d’un festival décalé et engagé arborant le beau titre de « Printemps d’Europe ». À sa tête le, metteur en scène Renaud Lescuyer. Il porte avec ses compagnons un projet artistique original. Et ce malgré les tensions agitant l’Europe et le soutien parfois médiocre de certains partenaires institutionnels.

Portrait de Patrick Penot, codirecteur des Célestins, théâtre de Lyon

Passeur de frontières
Par Michel Dieuaide
Patrick Penot s’apprête à faire relâche dans quelques mois de sa fonction de directeur des Célestins de Lyon, responsabilité qu’il partage avec Claudia Stavisky, metteuse en scène. Je dis bien faire relâche, terme théâtral qui suppose une suspension temporaire de l’activité.