Communiqué
Fleur Pellerin a donné son agrément à la nomination de Rachid Ouramdane et Yoann Bourgeois à la direction du Centre chorégraphique national (C.C.N.) de Grenoble, à compter du 1er janvier 2016…

Vies parallèles
Par Sarah Elghazi
Longtemps travaillé par la mise en espace des questions d’héritage, de témoignages du passé, de tension historique – comme l’histoire de la colonisation dans sa pièce « Exposition universelle », Rachid Ouramdane poursuit avec « Tordre » un nouveau volet de sa recherche chorégraphique. Ici, c’est la valeur du présent, de l’instant et de la force du geste, portée par deux danseuses inoubliables, qui éclot et qui prend sens sous l’œil du spectateur.

Corps, champ de bataille
Par Sarah Elghazi
Après « Loin » et « Des témoins ordinaires », « Exposition universelle » prolonge la recherche identitaire et formelle de Rachid Ouramdane, à travers une réflexion sur les esthétiques officielles. Corps-nation, corps-individu, statue ou fétu de paille, l’être humain face à la norme revendique des identités plurielles et polyphoniques. Une belle façon d’ouvrir la 9e édition des Latitudes contemporaines, festival plus que jamais en phase avec le monde.

Une consomption jouissive et désespérée
Par Pascale Ratovonony
Un enfant de colonisé dans la peau d’un enfant de colon, telle est la paradoxale expérience vécue par le jeune chorégraphe Rachid Ouramdane lorsqu’il se rend au Viêt Nam sur les traces de son père, Algérien enrôlé dans l’armée française lors de la guerre d’Indochine. De ce renversement brutal de perspective naît un étrange objet dansé, à mi-chemin entre la performance d’art contemporain et le témoignage historique. Vital et bouleversant.