Benoît Lambert : « Théâtre en mai, festival fondé sur l’émergence »
Par Léna Martinelli
Temps fort dédié à la jeune création, Théâtre en mai fête cette année sa trentième édition, du 23 mai au 2 juin. Benoît Lambert, directeur du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.), nous présente ce rendez-vous essentiel dans le paysage théâtral français.

Théâtre en mai fête ses 30 ans
Par Léna Martinelli
La 30e édition de Théâtre en mai fait la part belle aux auteurs contemporains et aux femmes. Voici une brève sélection parmi la vingtaine de propositions, toutes passionnantes, à l’affiche du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.) du 23 mai au 2 juin.

Du théâtre à-propos
Par Cédric Enjalbert
Brosser la saga théâtrale de l’histoire politique la plus contemporaine : voici le pari relevé avec brio par la compagnie Le Royal Velours, dirigée par Hugues Duchêne.

Un « appétit de dialogues » réjouissant !
Par Lorène de Bonnay
Stéphane Braunschweig dévoile la programmation de sa deuxième saison à la direction de ce théâtre « d’art ». Les esthétiques choisies, ouvertes sur l’Europe et la nouvelle génération, promettent de nous faire voyager mais aussi éprouver, dans le présent, la « complexité du monde ».

Sérum de vérité
Par Bénédicte Fantin
Pour sa première mise en scène en tant que directeur de l’Odéon, Stéphane Braunschweig exhume un texte méconnu en France, qui condense les grands thèmes chers au génial Tennessee Williams.

Communiqué
L’Odéon-Théâtre de l’Europe se veut au service de tous les publics. L’exigence artistique n’est qu’un aspect de notre mission, l’autre étant de faire partager cette exigence à des spectateurs toujours plus nombreux et plus divers.

Communiqué
François Hollande, président de la République et Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication ont visité aujourd’hui le site des Ateliers Berthier à Paris dans le XVIIe arrondissement…

« Il faut assumer la complexité du monde »
Par Rodolphe Fouano
Normalien, à la tête de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, le metteur en scène Stéphane Braunschweig est le seul en France à avoir dirigé trois théâtres nationaux. Échange sans langue de bois sur l’institution avec un artiste peu médiatique, posé et généreux.

De la cécité nécessaire
Par Trina Mounier
Avec « le Canard sauvage », le tout nouveau directeur de l’Odéon, Stéphane Braunschweig, grand explorateur des pièces d’Ibsen, offre un écrin épuré et brillant à une poignée d’acteurs de haut vol.

Communiqué
Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, a proposé au président de la République la nomination de Stéphane Braunschweig à la direction du Théâtre national de l’Odéon.

Metteur en scène en quête de personnages
Par Frédéric Nau
Pour la troisième fois, Stéphane Braunschweig met en scène un Pirandello : par son inventivité visuelle, il tente de faire vivre une pièce alourdie par les obsessions du dramaturge.