Un libertin joyeux et serein
Par Jean-François Picaut
Ce n’est pas sans respect qu’on entre dans une salle où l’on va jouer « Dom Juan ». Une des « grandes » pièces de Molière, nous a-t-on rabâché. Une pièce sérieuse, donc. Heureusement, Jean‑François Sivadier n’a pas oublié que c’est (aussi) une comédie.