Cette pièce parle de la guerre, de la douleur, de la mémoire blessée. Les frontières qui sautent en Europe, la mixité culturelle, la liberté retrouvée sont en train de dessiner un nouveau paysage géographique et humain…

Malaise dans la civilisation
Par Johanne Boots
L’analyse d’une civilisation occidentale malade de ses contradictions, à travers les perpétuelles disputes d’un couple aux limites de l’autodestruction : avec la mise en scène d’« Occident » de Rémi De Vos, Frédéric Dussenne signe un spectacle efficace et mordant, qui était à l’affiche du Rideau de Bruxelles jusqu’au 15 décembre 2012.

Après avoir mis à nu « la Machine Tchekhov » dans une de ses précédentes pièces, Matéï Visniec convoque ici trois célèbres personnages du même auteur dans le tourbillon d’une nouvelle rencontre, quinze ans après « la Mouette »…

« Une écriture de comédien, une écriture très sensorielle »
Par Marie Tikova
Fabrice Murgia, jeune metteur en scène prometteur, présente au festival Focus Théâtre/FR une pièce sans paroles sur la communication. Il intègre avec talent la vidéo dans l’espace théâtral, et nous entraîne dans un monde virtuel fantastique et poétique. À suivre.

On peut enfermer les artistes et les poètes en prison ; mais quoi qu’on fasse, on ne peut bâillonner leur capacité à transcender les interdits pour récupérer, à leur manière, l’énorme incongruité de la situation…

Grandeur et décadence du père chez Pasolini
Par Cécile de Palaminy
Figure marquante du xxe siècle, le cinéaste italien Pasolini signe avec « Affabulazione » un drame tranchant comme une lame. La pièce s’intéresse au parcours d’un père obsédé par son fils jusqu’à la démesure. Il en perd son autorité, ses certitudes, et jusqu’à sa substance. C’est l’occasion pour l’auteur d’explorer les non-dits et les dessous d’une relation peu ordinaire.