Au fond de la noirceur : le bruit et la fureur
Par Jean‑François Picaut
Éric Lacascade poursuit son compagnonnage avec Gorki pour une autre pièce. Fidèle à sa méthode, il s’appuie sur une traduction moderne, celle d’André Markowicz, et n’hésite pas à faire entrer l’actualité dans son travail. Une nouvelle réussite.

Entre noirceur et lumière
Par Jean-François Picaut
Le Théâtre national de Bretagne accueille, dans sa grande salle Vilar, le premier succès public de Tennessee Williams (1911-1983). La mise en scène et la scénographie originales sont signées de Daniel Jeanneteau, le nouveau directeur du Théâtre de Gennevilliers.

Un pari réussi
Par Jean‑François Picaut
Le programme « Révisez vos classiques », initié par l’Opéra de Rennes il y a quelques années, connaît toujours un grand succès. Il s’ouvre pour la première fois à la comédie musicale. C’est à la Cie Art Comedia qu’est revenu l’honneur d’inaugurer ce nouveau domaine.