Un théâtre d’ombres
Par Lorène de Bonnay
Arthur Nauzyciel, encore marqué par son dernier spectacle sur la Shoah, « Jan Karski », conçoit une « Mouette » pour la cour d’honneur autour du motif du spectre. Une lecture a priori très singulière et lugubre. Pourtant, cet éclairage qui enténèbre le texte de Tchekhov parvient subtilement à creuser son sens, le faire résonner, l’ouvrir.

Portrait littéraire, théâtral (et humoristique !) d’une vie intime
Lorène de Bonnay
À l’occasion des quarante ans de Théâtre Ouvert qui a tant soutenu Lagarce, le metteur en scène François Berreur reprend à Avignon « Ébauche d’un portrait », qu’il a créé en 2008…

À grands coups de gourdin, et après ?
Par Jean-François Picaut
La nouvelle production de la compagnie du Zerep, « Oncle Gourdin », avait été annoncée à coups de trompette. Elle était donc fort attendue au Festival d’Avignon. Le spectacle est effectivement haut en couleur, mais est-il porteur de sens ?

Cadiot, Lagarde, Poitreneaux : trois mages à Avignon
Par Lorène de Bonnay
Le romancier Olivier Cadiot, artiste associé de l’édition 2010, et son compère metteur en scène Ludovic Lagarde ont créé pour Avignon « Un mage en été » : Robinson, héros singulier du « Colonel des zouaves » et d’« Un nid pour quoi faire » fait son retour dans un monologue époustouflant, incarné avec magie par Laurent Poitreneaux.

La brume fait disparaître le propos
Par Élise Ternat
Que l’on adhère ou non à son propos, on est bien forcé de reconnaître que « This Is How You Will Disappear » ne laisse pas indemne…

Falk Richter : êtres sans gravité
Par Fabrice Chêne
Falk Richter est à l’honneur cette année à Avignon : après « My Secret Garden » à la salle de Montfavet, voici, dans la cour du lycée Saint-Joseph, « Trust », fruit d’une collaboration avec la chorégraphe Anouk Van Dijk…

Ennuyeuse « garden-party »
Par Estelle Gapp
Stanislas Nordey présente un spectacle-performance tiré d’« Autofiction », le journal intime de Falk Richter, un texte-matériau qui mêle l’intime et le politique, et se veut à la fois portrait d’auteur et portrait de l’Allemagne…

Robinson : « Le roi, c’est moi ! »
Par Lorène de Bonnay
Le romancier Olivier Cadiot, artiste associé de l’édition 2010, et son compère metteur en scène Ludovic Lagarde, présentent un spectacle fin et jubilatoire adapté du roman « Un nid pour quoi faire », avec, en tête d’affiche, le magistral Laurent Poitreneaux.

« Chouf ouchouf » ou la beauté des frontières
Par Anaïs Heluin
En cette édition 2010 du Festival d’Avignon, la cour du lycée Saint-Joseph se mue en quelques jours en un incroyable carrefour de cultures et de genres…

Le manège désenchanté
Par Sylvie Beurtheret
Mon premier Festival d’Avignon… Je ne pouvais pas faire l’impasse sur la mythique cour d’honneur. Ce soir-là, « Casimir et Caroline », les amoureux déçus de l’auteur germano-hongrois Ödön von Horváth (1901-1938) s’y étaient pour la troisième fois donné rendez-vous…

Déception amoureuse
Par Estelle Gapp
Avec « Ciels », dernier épisode de la tétralogie « le Sang des promesses », comme avec « Seuls » au Festival d’Avignon 2008, le dramaturge Wajdi Mouawad répète ce geste essentiel de la création artistique : la prise de risque…

Fabuleux voyage, jusqu’au bout de la nuit
Par Estelle Gapp
La 63e édition du Festival d’Avignon restera marquée par cet évènement exceptionnel : la reprise de la trilogie « Littoral, Incendies, Forêts », du dramaturge Wajdi Mouawad, pour quatre nuits blanches – de huit heures du soir à huit heures du matin – dans la cour d’honneur du palais des Papes.