« Je vous écris de la Platz » 
Par Stéphanie Ruffier
La Platz, c’est le nom que les Rroms donnent à leur campement, ce lieu qu’ils occupent, que d’aucuns appellent le bidonville. Margo Chou, en maîtresse de cérémonie un peu maquerelle, nous convie dans son « presque cabaret » à la rencontre de cette culture coruscante cousue de mélancolie. Spectacle vu dans le cadre des Scènes de rue.

Jouer dehors, encore
Par Stéphanie Ruffier
La fenêtre de tir était très étroite, mais le festival des arts de la rue de Mulhouse est parvenu à faire fuser quelques belles salves d’irrévérence, de rire et de poésie. 59 représentations, dans ce département qui a été le premier durement touché par la pandémie : bravo pour la persévérance ! Quasi un miracle.

« Chaque jour passé est précieux »
Par Florence Douroux
À quelques kilomètres de la métro toulousaine, caparaçonnée dans le couvre-feu, le festival CIRCa l’a échappé belle. Il a pu donner son coup d’envoi comme prévu, vendredi 16 octobre. Malgré les turbulences actuelles, Stéphanie Bulteau, nouvellement arrivée à la direction du pôle national des arts du cirque Auch Gers Occitanie, entend montrer à quel point le cirque reste vivant et inventif.

« Les artistes sont au cœur de notre projet »
Par Florence Douroux
À Mougins, un formidable vaisseau culturel a mis les voiles en 2017, trouvant rapidement une place incontournable dans le paysage azuréen. René Corbier, directeur du service culturel de Cannes pendant trente ans, assure la direction artistique de la Scène 55. Une belle aventure évoquée par un homme d’expérience.

O.V.N.I.
Par Michel Dieuaide
À l’origine, O.V.N.I., compilation d’entretiens vidéo tournés aux quatre coins de la planète, devait être un film qu’un oligarque finit par renoncer à financer. Jugeant le matériau collecté digne d’une seconde vie, Viripaev décide d’en faire un texte pour le théâtre. Olivier Maurin le met en scène.

24 heures de la vie d’une femme
Par Trina Mounier
Avec « Suzy Storck », Magali Mougel signe, dans une langue charnelle, acérée, crue, violente, une tragédie magnifique et bouleversante que Simon Delétang monte dans une forme chorale sobre et distanciée. Dans le rôle-titre, Marion Couzinié confère toute sa densité à cette femme silencieuse.

Comment reconstruire sur les ruines ? 
Par Léna Martinelli
Depuis longtemps déjà, les corps des acrobates défient la gravité. Mais aujourd’hui, certains circassiens rivalisent d’inventivité pour traiter de la chute ou de l’instabilité comme métaphores de l’effondrement. Figure majeure du cirque contemporain, Mathurin Bolze compose justement une passionnante chorégraphie sur trampolines au-dessus d’un monde en ruines. Un spectacle à la portée universelle.

La fresque sensible de Baro d’evel 
Par Léna Martinelli
Les fondateurs de Baro d’evel viennent d’ouvrir la saison du Théâtre 71 avec « Là » (prologue au spectacle coup de cœur de la saison passée « Falaise »). Outre sa qualité picturale, cette farce métaphysico-poétique se révèle d’une acuité saisissante, entre puissance sauvage et infinie délicatesse.