Reprise de « Kiss and Kry »
Annonce
Le cinéaste Jaco Van Dormael et la danseuse chorégraphe Michèle Anne De Mey ont inventé un langage scénique à la croisée du théâtre et du 7e art. Pur moment de poésie, de grâce et d’inventivité, le spectacle est aussi une prouesse technique. Un chef-d’œuvre à ne pas rater !

C’est comment la vie après un accident nucléaire ?
Par Juliette Nadal
Après Grenoble, « 20 mSV » poursuit sa tournée. À l’heure où, submergés de discours alarmistes sur la santé de la planète, nous versons dans ce que George Marshall nomme « le syndrome de l’autruche », Bruno Meyssat nous fait vivre une expérience capable de nous faire sortir la tête du sable.

Reprise de « Saison de cirque »
Annonce
Depuis quinze ans, Victor Cathala et Kati Pikkarainen parcourent le monde. Dans ce spectacle, le duo d’acrobates s’entoure d’autres artistes, circassiens et musiciens rencontrés au fil de leurs pérégrinations, pour nous raconter une saison de cirque.

Radiographie d’une mémoire qui flanche
Par Trina Mounier
Les spectacles de Michel Laubu sont de merveilleux stimulants pour l’imagination. Mieux encore, leur inaltérable tendresse nous rend heureux. Son dernier opus, signé avec Émili Hufnagel, est sans doute l’un des plus aboutis.

« Thyeste » de Thomas Jolly, créé pour la Cour d’honneur du Festival d’Avignon en juillet dernier et repris à la Villette, nous fait participer à un rituel cruel qui aboutit à une apocalypse. Démesure pour démesure, ce sacrifice n’en est pas moins délectable.

Un lion pour rugir de plaisir !
Par Laura Plas
Avec une fantaisie exquise et un humour débridé, Noémie Fansten nous conte dans « le Lion dans la cage » les tribulations d’une bigleuse, depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui : une belle réflexion sur les cages de la « normalité » et les pouvoirs de l’imagination.

Les quarantenaires rugissants
Par Laura Plas
Pour la deuxième fois, Pauline Sales met en scène un de ses textes. Servi par une distribution et un travail sonore convaincants, le spectacle « J’ai bien fait ? » monte en puissance pour nous emporter dans un tourbillon tragi-comique. L’évocation du pire serait-elle la meilleure des recettes pour bien faire ?

Reprise de « Qui déplace le soleil »
Marie Piemontese invente et met en scène une belle pièce sur le tissage, le métissage, le passage. Sa fable intime et universelle, « Qui déplace le soleil », nous meut, dans tous les sens du terme. À voir ou revoir, dans une nouvelle distribution (avec la comédienne !), à la Maison des Métallos.

Reprise
Les Célestins de Lyon offrent une seconde vie à un spectacle bouleversant découvert lors de l’édition 2017 de Sens Interdits. « Je n’ai pas encore commencé à vivre » sera visible pour une quinzaine de représentations hors les murs, au Théâtre du point du Jour.