Les choses et le néant
Par Bénédicte Soula
En 1965, Georges Perec publiait « Les Choses ». Ou l’avènement d’une société de consommation, dans laquelle le bonheur dépend des objets que l’on possède. En 2019, Maguy Marin créé sa pièce chorégraphique « Ligne de crête », dans laquelle les choses ont pris définitivement possession de nos désirs. Un sursaut est-il encore possible ?

Une ouverture prometteuse
Par Jean-François Picaut
Désormais à l’âge de la maturité, Jazz sous les pommiers n’a rien oublié de sa fringante jeunesse. Il s’offre même le luxe d’agrandir sa programmation en l’ouvrant le vendredi soir et en ajoutant un concert le lundi soir. Nouveautés dont le public, en vrai gourmand qu’il est, ne se plaint pas. Quant à la qualité de ce qui est proposé, on le verra, elle a de quoi réjouir les gourmets.

Qui veut faire la bête, fait parfois l’ange
Par Laura Plas
Si ces fauves semblent tourner parfois dans la cage des obsessions thématiques et formelles de Wajdi Mouawad, leurs rugissements défient les diktats de notre temps en pariant sur une narration feuilletonesque ambitieuse et en osant rage et ferveur. Inégal.

« Y a tout qu’est vrai »
Par Laura Plas
Sans avoir l’air d’y toucher, sans se poser ni même poser, Isabelle Lafon partage avec nous quelques instants à vif, des vues dont les lumières sont les acteurs. Un joli moment d’humanité et de cinéphilie.

Benoît Lambert : « Théâtre en mai, festival fondé sur l’émergence »
Par Léna Martinelli
Temps fort dédié à la jeune création, Théâtre en mai fête cette année sa trentième édition, du 23 mai au 2 juin. Benoît Lambert, directeur du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.), nous présente ce rendez-vous essentiel dans le paysage théâtral français.

Théâtre en mai fête ses 30 ans
Par Léna Martinelli
La 30e édition de Théâtre en mai fait la part belle aux auteurs contemporains et aux femmes. Voici une brève sélection parmi la vingtaine de propositions, toutes passionnantes, à l’affiche du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.) du 23 mai au 2 juin.

Malaise dans la civilisation
Par Lorène de Bonnay
Jean-François Sivadier met en scène « Un ennemi du peuple », le drame moderne et subversif du dramaturge norvégien, dont l’actualité interpelle. Dans une société démocratique imparfaite, comment maintenir l’équilibre entre le bien-vivre ensemble et les aspirations ou pulsions individuelles ?

Un sommet minimaliste
Par Maxime Grandgeorge
De passage au théâtre des Gémeaux à Sceaux, le Ballet de l’Opéra de Lyon reprend une chorégraphie mythique de Lucinda Childs sur une musique de Philip Glass. Un chef d’œuvre minimaliste qui continue de nous hypnotiser 40 ans après sa création.

Une jeunesse fougueuse
Par Maxime Grandgeorge
La jeune troupe du Nederlands Dans Theater 2 investit le Palais de Chaillot avec un programme ambitieux signé Alexander Ekman, Marco Goecke, Sol León et Paul Lightfoot. Une soirée enfiévrée et déroutante, placée sous le signe de la jeunesse.