Au berceau de la noirceur
Par Bénédicte Fantin
Solenn Denis place les faits divers au cœur de son travail. À l’inverse du temps médiatique, le temps du théâtre permet d’ouvrir des fenêtres de réflexion inattendues sur ces actes hors normes.

Une tragédie apaisée
Par Bénédicte Fantin
Satoshi Miyagi a marqué les esprits avec son adaptation du « Mahabharata » dans la carrière de Boulbon, en 2014. Cette année, le metteur en scène ouvre la 71ème édition du festival d’Avignon avec une lecture rassérénante de l’ « Antigone » antique.

Depuis 1994, Frédéric Ferrer, agrégé de géographie, acteur, metteur en scène et auteur, explore sur scène les théories et expériences scientifiques autour du climat, de la folie et de l’anthropocène, cartographiant par ses spectacles de géographe décalé, les rapports de l’homme à l’espace, aux espaces et donc à lui-même.

Rencontre furieuse de la langue et de l’espace
Par Trina Mounier
Invité à créer avec les étudiants de la 76e promotion de l’ENSATT leur spectacle de sortie, Aurélien Bory, qui brasse avec aisance les arts visuels et ceux du mouvement, s’est donné un défi supplémentaire : travailler un texte de théâtre. C’est du côté de Valère Novarina qu’il explore, avec talent, « l’Espace furieux ».

Pieds nickelés contre Mittal, roi de l’acier : 3-0
Par Trina Mounier
Après le succès de « Blockbuster » aux Nuits de Fourvière en 2016, les amis belges du Collectif Mensuel reviennent avec un spectacle tout aussi déjanté, jubilatoire et intelligemment subversif, « L’Homme qui valait 35 milliards », du même Nicolas Ancion.

En marche… vers l’inconnu
Par Léna Martinelli
Dans « Soft virtuosity, still humid, on the edge », Marie Chouinard est parti de la marche. En état de grâce, ses traversées de la scène et du monde nous mènent loin, pour une épopée aux confins de la folie. Coup de cœur de Montpellier Danse.

Emanuel Gat au sommet !
Par Léna Martinelli
Dans sa dernière création, Emanuel Gat célèbre les danseurs, la singularité et virtuosité, la responsabilité et l’humanité de vingt interprètes, dont la moitié de sa compagnie et l’autre moitié issue du Ballet de l’Opéra de Lyon. Un des temps forts de Montpellier Danse.