En 2018, Nanterre-Amandiers célèbre l’anniversaire des dix ans de « l’Effet de Serge » (2007) et de « la Mélancolie des Dragons » (2008), deux spectacles pensés en diptyque, qui ont tracé les lignes de force du Vivarium Studio.

Leçon de clair-obscur
Par Bénédicte Fantin
Ned Grujic réunit des membres de Naxos Théâtre et des Tréteaux de la Pleine Lune pour son adaptation du « Marchand de Venise » de Shakespeare. La clarté de la traduction et la mise en scène rythmée font réentendre un texte souvent jugé délicat à monter.

Cet obscur bruissement des souvenirs.
Par Laura Plas
Dans le cadre de la biennale Némo, le théâtre de La Norville présente « Despedirse », pièce sonorisée en 3D de La Cabine Leslie qui joue des ressources cinématographiques pour ouvrir de nouveaux territoires de théâtre. On sort conquis de ce conte troublant sur la filiation, qui sollicite avec finesse la mémoire affective de chaque spectateur.

Roméo et Juliette des cités
Par Michel Dieuaide
De retour dans le théâtre qu’il fonda, Dominique Catton, associé à Christiane Suter, signe la mise en scène d’un texte de Fabrice Melquiot, auteur qu’il avait choisi pour lui succéder. Come-back réussi.

Du hip hop philosophique
Par Léna Martinelli
Inspirée par l’intégralité de l’album musical « Dystopian Dream », la nouvelle création chorégraphique de Wang Ramirez invite à parcourir des mondes parallèles. Quand le rêve vire au cauchemar. Ou l’inverse !

Françon donne à Grinberg la clé des champs
Par Trina Mounier
Dans « Un mois à la campagne » de Tourgueniev, Alain Françon réunit une distribution exceptionnelle. Il confirme son art de faire rire et sourire, sans rien céder sur la nostalgie profonde de la pièce.

Thriller alpin
Par Bénédicte Fantin
Le Théâtre Bobino accueille la Familie Flöz, une troupe méconnue en France, qui fait ses premières dates parisiennes avec la création « Hotel Paradiso ». Un objet théâtral original, au croisement du théâtre de masques et du mime. À découvrir !

Chaque année, les élèves du CNAC s’installent à La Villette pour présenter leur spectacle de fin d’études. En 2018, ils s’associent aux étudiants de l’ENSATT, dans une production collective mise en scène par Mathurin Bolze. Un magnifique spectacle protéiforme à l’énergie communicative.

Kery James persiste et saigne !
Par  Olivier Pansieri
Reprise au Théâtre national de Bretagne du spectacle « À vif » de Kery James, créé au Théâtre du Rond-Point dans une mise en scène de Jean-Pierre Baro. Cette première pièce du célèbre rappeur fait partout l’unanimité. Même chose ici, à Rennes, devant une salle comble et comblée. Quel est donc le secret d’un pareil succès ?