Élégant sitcom pour parents dévastés
Par Michel Dieuaide
Disons-le d’emblée : Julie Gayet, qui fait ici son retour sur les planches après 20 ans d’absence et quelques éclairages voyeuristes sur sa vie privée, tient son pari. Son rôle dans « Rabbit Hole–univers parallèles », spectacle créé aux Célestins, convainc.

Mise en scène au cordeau
Par Trina Mounier
Pour monter cette pièce du Britannique Howard Barker, « Tableau d’une exécution », Claudia Stavisky a fait appel à une belle distribution et notamment à Christiane Cohendy qui porte avec brio le rôle d’une femme peintre que son choix de la vérité dans son art oppose au pouvoir en place. Sa mise en scène est à la hauteur de l’enjeu.

François Marthouret, doré à l’or fin
Par Michel Dieuaide
Claudia Stavisky, directrice des Célestins à Lyon, met en scène « Les affaires sont les affaires », comédie en trois actes d’Octave Mirbeau sur les pouvoirs délétères de l’argent. Magistral dans le rôle-titre, François Marthouret évite la banqueroute au spectacle.

Libido bobo
Par Michel Dieuaide
Claudia Stavisky, directrice des Célestins à Lyon, fait découvrir au public une jeune dramaturge britannique, Penelope Skinner. Elle met en scène « En roue libre », pièce créée à Londres en 2011, dont elle nous offre la version en langue française établie par Dominique Hollier et Sophie Magnaud.

Passeur de frontières
Par Michel Dieuaide
Patrick Penot s’apprête à faire relâche dans quelques mois de sa fonction de directeur des Célestins de Lyon, responsabilité qu’il partage avec Claudia Stavisky, metteuse en scène. Je dis bien faire relâche, terme théâtral qui suppose une suspension temporaire de l’activité.

La « Chatte » de Grignan, sous un ciel électrique
Par Cédric Enjalbert
Elle a été immortalisée par Élisabeth Taylor et Paul Newman ; Claudia Stavisky la ressuscite. « Chatte sur un toit brûlant », la pièce de Tennessee Williams, est présentée au château de Grignan, jusqu’au 24 août 2013. Une distribution d’enfer pour une pièce électrique.

Sorti de route
Par Trina Mounier
Immortalisée par le film de Volker Schlöndorff avec Dustin Hoffmann et consacrée par le prix Pulitzer, la pièce que Claudia Stavisky a choisi de porter à la scène pour ouvrir la saison des Célestins…