Hyper moderne solitude
Par Léna Martinelli
Le Collectif MxM, impulsé en 2000 par le metteur en scène Cyril Teste, poursuit ses recherches autour des écritures théâtrales contemporaines. Après le monde du travail (dans « Nobody »), la famille et ses secrets (dans « Festen »), il questionne aujourd’hui l’intime (dans « Ctrl-X »). À travers les outils de l’hyperconnexion, trois acteurs se mettent en scène et jouent une relation au monde dense et dissipée. Vertigineux !

Un étrange piège théâtral
Par Lorène de Bonnay
Cyril Teste, comme d’autres metteurs en scène avant lui, s’attaque à l’adaptation théâtrale du film « Festen », de Thomas Vinterberg. Quand l’inceste s’invite dans une fête de famille, c’est le désastre, la déflagration. Or, la forme élaborée ici, entre film et théâtre, ne suscite pas un tel trouble.

Un « appétit de dialogues » réjouissant !
Par Lorène de Bonnay
Stéphane Braunschweig dévoile la programmation de sa deuxième saison à la direction de ce théâtre « d’art ». Les esthétiques choisies, ouvertes sur l’Europe et la nouvelle génération, promettent de nous faire voyager mais aussi éprouver, dans le présent, la « complexité du monde ».

« Euthanasie humaine »
Par Léna Martinelli
Cyril Teste a recomposé l’œuvre politique de Falk Richter pour écrire un scénario inédit sur les dérives managériales et la déshumanisation au travail. Un spectacle original et décapant à voir absolument !

Exemplaire
Par Delphine Padovani
Cyril Teste cueille les festivaliers du Printemps des comédiens aux portes du domaine d’Ô et les plante devant les locaux administratifs, sur un petit carré de gradins qui fait face à un grand écran de cinéma. Dos aux chapiteaux, privés de l’ambiance chaleureuse de la pinède, ils côtoient les esprits malades des juniors en « management », « coaching » et « consulting », jusque tard dans la nuit. Nécessaire et percutant.

Une audacieuse et émouvante mécanique visuelle
Par Estelle Gapp
À la périphérie entre théâtre, vidéo et électro, le Collectif MxM propose une réflexion saisissante sur la solitude et l’aliénation de l’homme postmoderne, happé par l’empire des communications et soumis à l’emprise du virtuel…