Mort, sexe, boisson et rigolade
Par Trina Mounier
Dernière pièce de l’auteur israélien Hanokh Levin prématurément disparu, « Requiem » passe pour une sorte de testament théâtral. Son titre l’indique en tout cas, c’est de mort qu’il y est question, mais de cette manière loufoque qui est la marque de l’auteur. Ni la farce ni la gravité n’ont pourtant réussi à gagner notre adhésion.

Levin : un peu d’humanité dans l’eau froide
Par Sylvie Beurtheret
Dans le velours cramoisi du petit Théâtre de la Vieille-Grille, le comédien Daniel Kenigsberg nous entraîne avec pétulance dans un quartier de Tel-Aviv…