Entre Rue des boutiques obscures et Boulevard du crime…
Par Trina Mounier
On ne lit plus beaucoup, aujourd’hui, l’œuvre unique d’Isidore Ducasse, alias comte de Lautréamont, « les Chants de Maldoror ». C’est donc tout à l’honneur de Michel Raskine de nous proposer une version de ce texte magnifique, sulfureux, énigmatique, éminemment poétique, que les surréalistes encensaient.

Parlez-moi d’amour
Par Trina Mounier
Michel Laubu est un familier des Subsistances, à Lyon. Le voici de retour accompagné d’une femme, Emili Hufnagel, pour présenter deux broderies sur l’amour, version garçon et version fille. Un petit régal.

Pagnol mitonné à la flamande
Par Trina Mounier
Revoici la Comp. Marius pour la troisième fois à Fourvière, avec l’adaptation au théâtre de la célèbre trilogie de Pagnol, « Marius », « Fanny » et « César ». Une incontestable réussite et un authentique spectacle populaire.

La pensée en mouvement
Par Élise Ternat
Pour clore en beauté les quinze jours consacrés aux nombreux et riches débats du festival Mode d’emploi, les Subsistances proposent comme chaque année un volet « live »…