Festival d’été 2021 à la Maison Maria Casarès à Alloue

Martyr-Marius-von-Mayenburg-Matthieu-Roy

Inventer avant inventaires
Par Laura Plas
Dernier été avant la restauration de la maison de Maria Casarès : la compagnie du Veilleur orchestre cet adieu sans larmes avec une programmation audacieuse qui, respectant les voix du passé, fraye pourtant la voie aux lendemains.

« Richard III », de William Shakespeare, Opéra Grand‑Avignon (critique n<sup>o</sup> 2)

« Richard III » © Arno Declair

Le charme absolu de « Richard III »
Par Lorène de Bonnay
Le « Richard III » de Thomas Ostermeier résonne si fort dans l’âme des festivaliers d’Avignon, même après la dernière à l’Opéra-Théâtre, qu’une écoute ultime de cet écho puissant s’imposait. Non pour se désenvoûter, mais pour analyser le sortilège. Fait inouï (?), voilà une (seconde) critique sans réserve aucune.

« Hamlet », de Shakespeare, Théâtre national de Bretagne à Rennes

« Hamlet » © D.R.

Un bouffon tragique
Par Jean-François Picaut
Dans une traduction de Marius von Mayenburg (on serait parfois tenté de dire plutôt une adaptation), Thomas Ostermeier, le patron de la Schaubühne habitué du Théâtre national de Bretagne à Rennes, présente sa vision d’une des pièces les plus célèbres de Shakespeare, « Hamlet ». Cette version iconoclaste a su séduire le public jeune quand elle laissait plus perplexe les plus anciens.

« le Moche », de Marius von Mayenburg, la Comedia à Paris

le Moche © Gérard P.

« Le Moche » : chirurgie très esthétique
Par Emmanuel Arnault
Pour la première fois à Paris est jouée cette pièce de Marius von Mayenburg, dramaturge contemporain allemand. C’est à la Comedia, dans le onzième arrondissement, que Catherine Lefebvre s’y attaque joyeusement, nous offrant un spectacle très intéressant.