Génital, gastrique et peu théâtral
Par Michel Dieuaide
Depuis dix ans, le pamphlet dramatique à l’emporte-pièce de l’auteur britannique Mark Ravenhill ne cesse pas de séduire les compagnies théâtrales à la recherche d’une œuvre provocante. Le jeu en vaut-il toujours la chandelle ?

Les dessous peu reluisants d’une illusion
Par Trina Mounier
Trois ans et demi ont passé depuis une première version dont Florent Coudeyrat s’était fait l’écho. Cécile Auxire‑Marmouget revient avec une nouvelle distribution à cette « Piscine (pas d’eau) » de l’écrivain britannique acide et féroce Mark Ravenhill.

Les Gazoline mouillent la chemise
Par Florent Coudeyrat
À Avignon, il faut savoir quitter les murailles du centre-ville * pour découvrir le théâtre de l’Entrepôt, lieu bohême chaleureux qui accueille la compagnie Gazoline. Une équipe de passionnés qui défend brillamment l’univers du sulfureux Mark Ravenhill.

Trop explicite
Par Emmanuel Arnault
Le Vingtième Théâtre offre en ce moment son giron au spectacle « Some Explicit Polaroïds », présenté comme un mélange alléchant des univers de « Shopping and Fucking » et de « Trainspotting »…