« Un jour, mon Prince viendra… » : version opérette ou Beckett, les enfants ?
Par Lorène de Bonnay
Deux réécritures des frères Grimm sont proposées au jeune public du Festival : « l’Amour vainqueur », d’Olivier Py, et « Blanche-Neige, histoire d’un Prince », écrit par Marie Dilasser et mis en scène par Michel Raskine. Ces spectacles féministes, aux esthétiques radicalement différentes, parlent d’amour, de mort, de genres et de nature.

Une opérette complètement délurée
Par Maxime Grandgeorge

Dans le cadre de la 7e édition du Festival Palazzetto Bru Zane, le Théâtre Marigny accueille « Mam’zelle Nitouche », l’une des plus célèbres opérettes du compositeur Hervé, principal rival d’Offenbach. Un spectacle barré et festif où humour débridé et ambiance cabaret font bon ménage.



Patricia Petibon illumine la Manon provoc’ d’Olivier Py
Par Maxime Grandgeorge
À l’occasion des retrouvailles de « Manon » de Massenet avec l’Opéra Comique, Olivier Py signe une mise en scène kitsch et provocatrice dans laquelle Patricia Petibon resplendit de mille feux.

Du théâtre à-propos
Par Cédric Enjalbert
Brosser la saga théâtrale de l’histoire politique la plus contemporaine : voici le pari relevé avec brio par la compagnie Le Royal Velours, dirigée par Hugues Duchêne.

Une 72e édition ouverte sur le monde et son temps
Par Léna Martinelli
Olivier Py dévoile la programmation du prochain Festival d’Avignon qui se déroulera cette année du 6 au 24 juillet. Il présente les 47 spectacles (dont 35 créations et 26 coproductions), qui donneront le pouls de la création internationale, avec de nombreux spectacles engagés politiquement.

Réenchanter le monde avec Olivier Py
Par Cédric Enjalbert
Plus mystique et lyrique que jamais, Olivier Py expose sans pudeur son « éros idiot de garçon triste » dans son « Cahier noir » (Actes Sud, 2015). Le comédien Émilien Diard-Detœuf donne une incarnation remarquable à ces écrits de jeune poète, au Centquatre à Paris.

Eschyle explose dans le « chœur des Pères »
Par Lise Facchin
Monter l’intégrale d’Eschyle avec quatre accessoires et trois comédiens, en ayant pris soin de retravailler les traductions, il n’y avait que Py pour s’atteler à un tel ouvrage…

Communiqué
La Comédie-Française retrouve la cour d’honneur du palais des Papes à l’occasion de la 70e édition du Festival d’Avignon dont elle assurera l’ouverture avec une proposition résolument contemporaine : l’adaptation du film de Luchino Visconti, « les Damnés », sorti sur les écrans en 1969.

Une 69e édition de l’hospitalité
Je suis l’autre, alors j’accueille l’altérité comme la différence, avec une curiosité bienveillante.
Sous un soleil méditerranéen et dans la chaleur minérale, ainsi s’est déployée la 69e édition du Festival d’Avignon, sous le signe du plaisir partagé et dans l’élan d’une République de l’intelligence.