Commedia all’italiana 
Par Trina Mounier
On aura décidément vu bien des « Tartuffe » cette année, chacun proposant une lecture différente et souvent pertinente. Il est vrai que l’œuvre est riche et polysémique. Mais aucune aussi joyeuse et juste que ce « Tartufo » à la sauce Bellorini avec des interprètes italiens (du Teatro di Napoli Teatro Nazionale). Imaginez des ascendances transalpines à Molière !

Auteurs en scène
Par Trina Mounier
Les Contemporaines fait la fête aux auteurs. Pendant deux semaines, de nouvelles écritures vont se succéder sur le plateau de la salle Jean Bouise du TNP, dite « petit théâtre », mais 250 places quand même. Ces pièces ne seront pas lues, mais jouées, incarnées par des comédiens dirigés par un metteur en scène.

Des auteurs en quête d’acteurs
Par Trina Mounier
Le festival qui ouvre en mai au TNP, sous le nom Les Contemporaines, succède à En Actes. Il poursuit sa mission de faire jouer les textes de théâtre. Programmées dans la métropole lyonnaise, les écritures d’aujourd’hui vont aussi se faire entendre au Théâtre de la Croix-Rousse et au Théâtre Nouvelle Génération, avec des créations, des lectures, un concours, un salon du livre, un « speed lecture » et des rendez-vous professionnels.

Rêve d’amour
Par Trina Mounier
C’est un spectacle limpide, beau et bouleversant, simplissime et d’une technicité incroyable. Un hymne à l’amour, à l’autre, au temps, celui qui passe et celui qui nous construit. Le premier que Tiago Rodrigues a porté au plateau et qu’il reprend, plus de dix ans après.

« Brecht dans son jus »
Par Trina Mounier
Après avoir assisté à la représentation de « Courage Modèle », dans ce que j’imaginais être une mise en scène de Gwenaël Morin (lire la critique), j’ai eu la surprise de remarquer sur le programme Bertolt Brecht au texte et à la mise en scène. Interloquée, je suis allée interroger celui qui avait conçu le spectacle.

Les leçons d’une épopée
Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Une mise en scène de Gwenael Morin suscite toujours la curiosité, surtout d’un texte comme « Mère Courage et ses enfants » interprété par les élèves de l’Ensatt. Un regard plus pointu sur le programme nous apprend qu’il s’agit, non de Gwenaël Morin, mais de Bertolt Brecht en personne… De quoi aller y voir de plus près !

Sans concession
Par Trina Mounier
Le troisième spectacle de Tommy Millot, « La Brèche », programmé l’été dernier dans le in du Festival d’Avignon, a fait l’effet d’une bombe. Déjà, son thème interpelle puisqu’il s’agit des jeux dangereux de quatre adolescents. Et, pour parachever le tout, le texte est puissant, la mise en scène tranchante.

Dans la beauté glacée des contes du grand Nord
Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Entre onirisme et questions philosophiques, Christophe Rauck monte « Dissection d’une chute de neige », de la Suédoise Sara Stridsberg. La pièce s’attache à Christine de Suède, que la disparition brutale de son père fait Roi à l’âge de six ans et qui abdique 22 ans plus tard, en 1654.

La montée du nazisme vue de l’intérieur
Par Trina Mounier
Artiste associée au TNP par Jean Bellorini, Aurélia Guillet est encore une inconnue dans la métropole lyonnaise. La programmation des « Irresponsables » est l’occasion de découvrir cette jeune artiste qui aime se frotter à des textes exigeants.

Les mille oripeaux de Tartuffe 
Par Trina Mounier
Avec un titre qui fait de Molière le père de Pasolini, Macha Makeïeff indique clairement la couleur. D’aucuns crient à la trahison, alors que d’autres y lisent une éclatante modernité.

Les acteurs et les textes, les deux passions de Michel Raskine 
Par Trina Mounier
Il a monté des auteurs classiques aussi bien que des contemporains, des pièces de théâtre, comme d’autres textes dans lesquels il aime se (et nous) promener, en compagnie d’acteurs fétiches qu’on retrouve en filigrane dans son travail. Toujours avec bonheur. Cette fois, Michel Raskine monte un très court roman de Laurent Mauvignier. Une première !

La montagne au cœur
Par Trina Mounier
À mi-chemin du théâtre documentaire et de l’œuvre de fiction, François Hien et Jérôme Cochet ont, une fois de plus, uni leur talent d’écriture pour nous parler d’une passion commune. Incontestablement, « Mort d’une montagne » est une réussite.