Itinéraire d’un spectateur banni
Par Michel Dieuaide
En montant le célèbre « Hernani » de Victor Hugo, Gwenaël Morin entend rappeler comment l’art transforme le monde. Et s’il ne faisait que bouleverser les conventions théâtrales ?

Un pari réussi
Par Jean‑François Picaut
Le programme « Révisez vos classiques », initié par l’Opéra de Rennes il y a quelques années, connaît toujours un grand succès. Il s’ouvre pour la première fois à la comédie musicale. C’est à la Cie Art Comedia qu’est revenu l’honneur d’inaugurer ce nouveau domaine.

Béatrice Dalle : renversante
Par Trina Mounier
De « Lucrèce Borgia », ce mélodrame riche en rebondissements, meurtres en direct et fêtes orgiaques, David Bobée a fait un magnifique spectacle populaire, sauvage et grandiose, qui peut rallier tous les publics. Il confie à Béatrice Dalle un rôle à sa mesure, sublime et écrasant…

Hugo, êtes‑vous là ?
Par Cédric Enjalbert
La belle salle à l’italienne de l’Athénée livre son plateau à un « Lucrèce Borgia » plus forain qu’hugolien, parfois théâtral, souvent foutraque. Mais, joie : Marina Hands et Julien Gosselin à l’affiche !

Tempête sous le Soleil… exactement !
Par Sheila Louinet
Il fallait oser ! Adapter « les Misérables » sur scène, avec juste deux interprètes pour la première partie et cinq pour la seconde… Comment est-ce possible ? D’autant que ça dure quatre heures. C’est déjà long pour un spectacle, mais une goutte d’eau chez Victor Hugo. Quatre petites heures de plaisir inouï pour un texte dont Jean Bellorini et Camille de la Guillonnière ont su extraire toute la saveur… C’est superbe et ça pétille d’intelligence.

Amusement cruel
Par Élise Ternat
« Le roi s’amuse » fut joué le 22 novembre 1832 pour la première fois à la Comédie-Française et interdit le jour suivant du fait d’une critique un peu trop sensible de la monarchie et de la noblesse de l’époque…