« le Marchand de Venise », de William Shakespeare, le Lucernaire à Paris

« le Marchand de Venise » © Julien Bielher

Immense Michel Papineschi
Par Vincent Morch
Après le succès de « Marie Tudor » en 2011, Pascal Faber et la Compagnie 13 reviennent au Lucernaire avec une adaptation du « Marchand de Venise », une œuvre problématique du répertoire shakespearien. Comment, en effet, mettre en scène le juif usurier Shylock sans se laisser happer par certains clichés antisémites véhiculés par la pièce ? Grâce à une fantastique interprétation de Michel Papineschi, ce personnage piégé révèle une fascinante profondeur humaine, et emporte le spectateur au bout de l’émotion.

« Henry VI », de Shakespeare, la Fabrica à Avignon

« Henry Vi » © Nicolas Joubard

« Henry VI » de Thomas Jolly : l’éclatante saga d’une nuit d’été
Cédric Enjalbert
Thomas Jolly allume au Festival d’Avignon la ferveur du public avec une saga shakespearienne haletante, dont il rassemble pour la première fois tous les épisodes : son « Henry VI » en dix-huit heures ravive la foi dans la puissance du théâtre. Il ravigote le spectateur.

« Othello », de Shakespeare, Théâtre du Point‐du‑Jour à Lyon

Othello © D.R.

Feuilleton théâtral haletant
Par Michel Dieuaide
Dans son frénétique laboratoire de théâtre permanent, au Théâtre du Point-du-Jour à Lyon, Gwenaël Morin, soutenu par une fantastique équipe de comédiens, met en scène « Othello », de William Shakespeare, à raison d’un acte joué par semaine. Étonnant et impertinent pari qui réussit à trouver son public.

« Richard III », de Shakespeare, la Comédie de Saint‑Étienne

« Richard III » © Christophe Raynaud de Lage

Portrait du monstre en majesté
Par Trina Mounier
Pour s’attaquer à un tel monument du théâtre, à la fois drame historique et portrait d’un monstre, il fallait bien un comédien de la trempe de Dominique Pinon. Laurent Fréchuret lui a confié le rôle-titre de « Richard III ». Avec raison.

« Macbeth », de Shakespeare, Théâtre du Point‐du‑Jour à Lyon

« Macbeth » © D.R.

Brut et furieux
Par Michel Dieuaide
Après la trilogie Molière au dernier trimestre 2013, Gwenaël Morin et son Théâtre Permanent s’attaquent à Shakespeare. Premier acte de cette nouvelle trilogie : « Macbeth », une paranoïaque traversée théâtrale à souhait déjantée, présentée au Théâtre du Point-du‑Jour à Lyon, du 8 janvier au 8 février 2014.