« Faire dialoguer la pièce et son auteur avec les spectateurs d’aujourd’hui »
Par Juliette Nadal
Depuis 2015, Lorraine de Sagazan explore avec sa compagnie La Brèche les moyens d’une rencontre entre les œuvres, les spectateurs et les comédiens par la recherche d’un jeu très incarné, où réel et fiction fusionnent. Sa dernière création se déroule à l’École nationale des arts et techniques du théâtre (ENSATT) à Lyon, dans le cadre des Nuits de Fourvière.

Les Francophonies avec Hassane Kassi Kouyaté, ça déménage !
Par Laura Plas
Nouveau nom, nouveaux lieux, et nouveau cap. Hassane Kassi Kouyaté, enfant du festival « Les Francophonies en Limousin », va puiser à ses origines pour lui ouvrir de nouveaux horizons. Décloisonnement, dialogues et exigence sont au programme de ce mandat audacieux.

Une opérette complètement délurée
Par Maxime Grandgeorge

Dans le cadre de la 7e édition du Festival Palazzetto Bru Zane, le Théâtre Marigny accueille « Mam’zelle Nitouche », l’une des plus célèbres opérettes du compositeur Hervé, principal rival d’Offenbach. Un spectacle barré et festif où humour débridé et ambiance cabaret font bon ménage.



« Le Livre de la jungle » illustré par Bob Wilson
Par Juliette Nadal
L’immense metteur en scène américain Robert Wilson crée une adaptation du roman de Rudyard Kipling à la manière d’un livre d’images animé et chanté. En ce 1er juin des Écritures théâtrales pour la jeunesse, Mowgli ouvre donc les Nuits de Fourvière, et fait son apparition dans une jungle très esthétique : un parti pris audacieux.

Une ouverture prometteuse
Par Jean-François Picaut
Désormais à l’âge de la maturité, Jazz sous les pommiers n’a rien oublié de sa fringante jeunesse. Il s’offre même le luxe d’agrandir sa programmation en l’ouvrant le vendredi soir et en ajoutant un concert le lundi soir. Nouveautés dont le public, en vrai gourmand qu’il est, ne se plaint pas. Quant à la qualité de ce qui est proposé, on le verra, elle a de quoi réjouir les gourmets.

Benoît Lambert : « Théâtre en mai, festival fondé sur l’émergence »
Par Léna Martinelli
Temps fort dédié à la jeune création, Théâtre en mai fête cette année sa trentième édition, du 23 mai au 2 juin. Benoît Lambert, directeur du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.), nous présente ce rendez-vous essentiel dans le paysage théâtral français.

Théâtre en mai fête ses 30 ans
Par Léna Martinelli
La 30e édition de Théâtre en mai fait la part belle aux auteurs contemporains et aux femmes. Voici une brève sélection parmi la vingtaine de propositions, toutes passionnantes, à l’affiche du Théâtre Dijon Bourgogne (T.D.B.) du 23 mai au 2 juin.

Miles Davis et Jean-Pierre Leloir : complicités artistiques
Par Jean-Fançois Picaut
Quand un photographe et un trompettiste se côtoient, ils s’apprivoisent. Cette monographie, qui retrace la vie et l’œuvre de Miles Davis, nous fait toucher du doigt son magnifique compagnonnage de plus de trente ans avec Jean-Pierre Leloir.

Tempête sous les tropiques
Par Maxime Grandgeorge
Ivo Van Hove et la troupe de l’International Theater Amsterdam provoquent une tempête dramatique à la Grande Halle de La Villette en adaptant The Hidden Force, texte troublant de Louis Couperus. Une plongée infernale au cœur d’une communauté coloniale en état de décomposition.

On rit jaune
Par Léna Martinelli
Le collectif L’Avantage du doute est à l’affiche du Théâtre de l’Atelier jusqu’en mai, avec la reprise de « La Légende de Bornéo ». Il lie l’intime et le politique en décortiquant le monde du travail sur le mode burlesque. Hélas, peu convaincant !

Le cœur et les épaules
Par Juliette Nadal
Arnaud Meunier, actuel directeur de la Comédie de Saint-Étienne, met en scène le texte qu’il a commandé au grand auteur de théâtre Fabrice Melquiot. « J’ai pris mon père sur les épaules » réactive les thèmes antiques à l’œuvre dans « l’ Énéide » et livre en grand format, pour huit comédiens (dont Philippe Torreton et Rachida Brakni), une fable sur nos destins misérables.