« Écrire le bruit du monde »
Actes du colloque, Paris, 7 et 8 avril 2014
Michel Azama, Pierre Banos, Sergi Belbel, Martin Bellemare, Michel Beretti, Sylvie Chalaye, Michel Cochet, Gerty Dambury, Joseph Danan, Emmanuel Darley, Louise Doutreligne, Carole Fréchette…

La cantatrice relookée
Par Bénédicte Soula
Sans fausse note, cette « Cantatrice chauve » mise en scène par Laurent Pelly au T.N.T. n’est pas une Castafiore, mais un bel hommage rendu à la modernité du maître de l’absurde, en couleur et en haute définition.

Le cauchemar mis en boîte
Par Bénédicte Soula
« Sur une île », inspiré de la tuerie d’Utøya en Norvège, colle malgré lui à une autre réalité dramatique : les attentats terroristes de Paris en novembre dernier. De cette tragédie du réel, le metteur Christophe Bergon a su faire une pièce plutôt réussie, ni obscène ni inutile. Avec un bémol cependant…

Attention pièce méchamment populaire…
Par Bénédicte Soula
La création de Sébastien Bournac avait été programmée au Sorano avant même de savoir que ce dernier serait le nouveau directeur du théâtre (à partir de janvier)…

Communiqué
Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, nomme Sylviane Manuel à la direction de la Verrerie d’Alès, pôle national des arts du cirque Languedoc-Roussillon (P.N.A.C.)

Le compte n’y était pas tout à fait
Par Jean-François Picaut
Pour la trente-huitième année consécutive, à Marciac (Gers) les festivaliers par dizaines de milliers vont pouvoir, pendant près de trois semaines et en trois lieux différents, fréquenter plus de 180 concerts et rencontrer quelques-uns des plus grands parmi les musiciens de jazz vivants. Le festival rend aussi hommage à ceux qui ont fait ses beaux jours et qui ne sont plus.

« Donner du temps au temps »
Par Marie Pons
Anne Teresa De Keersmaeker bouscule son système et nos habitudes en orchestrant une rencontre entre la musique de Brian Eno et la plume de Shakespeare. Au risque d’en perdre quelques-uns en chemin.

Technopolis
Par Marie Pons
Invité par Rodrigo García à créer une pièce sur mesure pour Montpellier Danse, Luis Garay détonne en sculptant un monde postapocalyptique où l’être humain est réduit à l’état d’esclave empêtré dans la technologie. Fascinant.

Corps étrangers
Par Marie Pons
Ces deux-là se côtoient, échangent et collaborent sur le plan chorégraphique depuis plus de vingt ans. Le chorégraphe canadien Benoît Lachambre et Fabrice Ramalingom, enfant de Montpellier héritier du travail de Dominique Bagouet, livrent pour cette première création à deux voix un duo fusionnel, un corps-à-corps qui déborde le terrain de l’humanité pour se frotter au hors-norme, à l’extraterrestre. Une performance teintée d’étrangeté dont on sort perplexe.