Dissimuler son être véritable, coûte que coûte ?
Par Lorène de Bonnay
« Royan. La professeure de français » de Marie Ndiaye est une pièce écrite à la demande de Nicole Garcia. Ce monologue mis en scène par Frédéric Bélier-Garcia, le fils de l’actrice et réalisatrice, évoque un tragique secret. Mêlant déni et culpabilité, il se déploie lentement sur le plateau à travers la parole, tels des flux de conscience fulgurants, entre ombre et lumière. Puissamment.

Ni niaiserie, ni maître !
Par Laura Plas
Le conte est un territoire merveilleux aux sentes difficiles à frayer, mais la Compagnie O’navio, grâce à de très bons comédiens et à une mise en scène inventive et esthétique, nous y entraîne pour notre plus grand plaisir. Ode à l’insoumission, ce spectacle est un bijou de poésie et d’humour.

Un réjouissant divertissement de circonstance
Par Lorène de Bonnay
Le Nouveau Théâtre Populaire, inspiré par l’héritage de Jean Vilar, présente un marathon théâtral dont le festival a le secret. Trois comédies de Molière se succèdent, ponctuées par des intermèdes radiophoniques qui jettent des ponts entre le Grand siècle et aujourd’hui. Durant ce temps suspendu, tous « reliés », nous explorons justement les rapports entre l’Homme et le Ciel.

Paternités en chantier Par Laura Plas Les Trois Coups Dans un spectacle de poche, modeste comme une cuisine, la Cie Babel interroge les […]

Voix intimes au chapitre de la Nation 
Par Laura Plas
Déconstruisant les romans nationaux et médiatiques, « Mes ancêtres les Gaulois » et « Et c’est un sentiment qu’il  faut déjà que nous combattions je crois » nous invitent à entendre les récits de ceux qui n’ont pas voix au chapitre de l’histoire officielle. Un théâtre politique pour sortir des clichés.

Familles, comme chants de batailles
Par Laura Plas
Comment parler de/avec ses proches au-delà de ce qui nous a séparés d’eux : le temps, les rancunes ou la maladie ? Trois spectacles que nous avons vus tentent d’y répondre par un travail sur les voix narratives… avec plus ou moins de finesse.

L’île aux trésors du collectif Bajour ?
Par Laura Plas
Nouvelle création du collectif Bajour, « l’Île » nous embarque vers des horizons exotiques. Cauchemar dystopique, mais souvent comique, et variation mythologique sur les désordres du monde : la proposition, saisit par son intelligence et la qualité de son interprétation.

Donner corps au cirque
Par Laura Plas
Interpréter, danser : deux manières de donner corps, deux pistes proposées respectivement par« Interprète », paradoxal « solo collectif », et « « En attendant le grand soir », bal de cirque, dans le cadre d’« Occitanie fait son cirque en Avignon ».

Une pensée en scène inoubliable !
Par Lorène de Bonnay
Dans la cour d’honneur, Nicolas Truong rend un vibrant hommage théâtral à Edgar Morin. Avec ses invités, il se souvient de quelques moments forts de la vie cet intellectuel hors norme (présent en visio-conférence). La dramaturgie de cette pensée crée, le temps d’une soirée grandiose et féconde, un îlot de fraternité que l’on souhaite pérenne.

Des racines, des ailes… et un coup de cœur
Par Laura Plas
« Occitanie fait son cirque en Avignon » propose cette année un programme touffu, sorte de séance de rattrapage des rendez-vous ratés. C’est l’occasion de faire un tour d’horizon de la création circassienne : des questionnements sur les racines, des envols et la découverte d’une pépite : « Mousse ».

S’il vous plaît, ne rembobinez pas !
Par Laura Plas
Avec « Entre chiens et loups » Christiane Jatahy propose une mise en abîme vertigineuse de « Dogville »de Lars von Triers, où le renouvellement du dialogue entre théâtre et cinéma s’oppose à la répétition d’un sombre scénario. Un spectacle fin, servi aussi par son interprétation.