Précédent
Suivant

« Le Consentement », Vanessa Springora, Théâtre de la Croix-Rousse, Lyon

Le-Consentement-Vanessa-Springora-Sébastien Davis

De la difficulté d’exposer l’intimité

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Le livre de Vanessa Springora, « Le Consentement », met un terme aux justifications éhontées des coupables et à la culpabilité des victimes. Mais si le propos est nécessaire, son passage au plateau est problématique.

L’autrice, Vanessa Springora, aujourd’hui adulte et éditrice, revient sur sa rencontre à 14 ans, dans une soirée mondaine où l’a entraînée sa mère, avec Gabriel Matzneff, 50 ans, dont les pratiques sexuelles avec des enfants fondent la matière première de ses livres. Tout le microsome parisien savait qui il était. L’homme s’intéresse à l’enfant, d’autant plus vulnérable qu’elle souffre du manque d’amour d’un père absent. S’ensuit une relation qui durera plusieurs années, couverte par les amis de l’écrivain comme par les parents de l’enfant.

Il est toujours difficile de porter à la scène un livre intime – à la fois confession et catharsis, mais aussi et surtout mise au point d’une grande maturité sur la notion de consentement – parce qu’il est irrecevable quand il n’est pas éclairé.

On ne peut faire théâtre de tout bois

Le texte puissant et délicat de Vanessa Springora est un peu étouffé. Surtout, la mise en scène de Sébastien Davis – et plus encore sa direction d’acteur – se montre passablement illustrative. Bien qu’actrice de cinéma ayant peu d’expérience du théâtre, Ludivine Sagnier est saisissante de sincérité et de présence. Toutefois, son jeu joint en effet inutilement le geste à la parole, quand le théâtre, au contraire, fait des mots un décor, une pensée, une réalité.

La musique live du batteur Pierre Belleville surligne les moments d’émotion, accompagnée de « chorégraphies » sans grâce censées faire comprendre que la jeune fille subit des contradictions et des bouleversements douloureux… Quant au rideau transparent derrière lequel elle court pour apparaître « à nu » en ombre chinoise, il est là encore superflu.

Décidément, on ne fait pas du théâtre avec de bons sentiments. Et à quoi bon bavarder, là où il faudrait tact, pudeur et distance pour mettre en scène ce qui est resté longtemps dans l’intimité de cette petite fille ? 🔴

Trina Mounier


Le Consentement, de Vanessa Springora

Le texte est publié aux Éditions Grasset
Mise en scène : Sébastien Davis
Avec : Ludivine Sagnier et Pierre Belleville (batterie)
Collaboration artistique : Cyril Cotinaut
Création musicale : Dan Levy
Scénographie : Alwyne De Dardel
Chorégraphie : Dayana Brunoro
Production : Sorcières&Cie

Théâtre de la Croix-Rousse • Place Joannès Ambre • 69004 Lyon
Du 4 au 7 janvier 2023
Billetterie : 04 72 07 49 49 ou en ligne

Tournée :
• Du 28 février au 1er mars, Théâtre de la Ville Les Abbesses, à Paris

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Du coup, vous aimerez aussi...

Pour en découvrir plus
Catégories

contact@lestroiscoups.fr

 © LES TROIS COUPS

Précédent
Suivant