Le venin de l’ennui
Par Lorène de Bonnay
Luc Bondy monte actuellement « Ivanov » d’Anton Tchekhov au Théâtre de l’Odéon, avec sa « muse » Micha Lescot dans le rôle du personnage éponyme : un antihéros moderne brisé, mi-shakespearien, mi-beckettien.

Tchekhov à grande vitesse
Par Cédric Enjalbert
Il a monté « la Mouette » et « Oncle Vania », un succès. Christian Benedetti et sa troupe du Théâtre-Studio s’attaquent désormais aux « Trois sœurs ». Un même parti pris : un pas de course, qui dégage la pièce de ses poses.

La comédie du bonheur
Par Diane Launay
« L’Ours » et « la Demande en mariage » sont deux des plus célèbres farces d’Anton Tchekhov. À juste titre : les aventures sentimentales de personnages aux caractères bien trempés y sont rendues de manière hilarante et criante de vérité…

Un théâtre d’ombres
Par Lorène de Bonnay
Arthur Nauzyciel, encore marqué par son dernier spectacle sur la Shoah, « Jan Karski », conçoit une « Mouette » pour la cour d’honneur autour du motif du spectre. Une lecture a priori très singulière et lugubre. Pourtant, cet éclairage qui enténèbre le texte de Tchekhov parvient subtilement à creuser son sens, le faire résonner, l’ouvrir.

Une « Mouette » fiévreuse
Par Lorène de Bonnay
À quelques centaines de mètres de la cour d’honneur où se joue la version de « la Mouette » de Nauzyciel, Hélène Zidi‑Chéruy présente son adaptation de la pièce de Tchekhov au Théâtre du Roi-René, qu’elle dirige…

Ce mufle de Platonov
Par Delphine Padovani
Au Chai du Terral, la compagnie Machine Théâtre reprend « Platonov », créé en 2010. Dans ce cadre bucolique, la mise en scène impeccable de Nicolas Oton donne à cette fraîche soirée de mai l’allure d’un beau mais triste soir d’été.

Tchekhov habite à Alfortville
Par Olivier Pansieri
« Oncle Vania » sans rien. Trois chaises, une table, un samovar et une poignée de gens décidés, qui en font un grand moment d’humanité, d’amour et d’art. Christian Benedetti met en scène et joue, renouant avec la tradition des grands hommes de théâtre. Jouvet, Vilar, Vitez ne faisaient pas autrement.

Une « Mouette » qui s’envole et nous emporte
Par Marie Tikova
Au Théâtre-Studio d’Alfortville, Christian Benedetti présente sa version de « la Mouette » dans une mise en scène minimaliste et dépouillée de tout artifice. La traduction d’André Markowicz et Françoise Morvan donne à la pièce toute sa dimension actuelle. C’est vivant, bouleversant et drôle, tout simplement magistral.

Vania magnifié de la M.C.93
Par Louise Pasteau
L’aire de jeu est minuscule, simplement le carré d’une pièce que meublent trois chaises et une table. Deux murs, deux portes. Les artistes entrent et sortent sans qu’on s’y attende, se mettent à parler à tout bout de champ dans cette langue qui roule les « r ».

« Il faut vivre… il faut vivre… »
Par Hélène Merlin
En 1901, au faîte de sa gloire, Anton Pavlovitch Tchekhov écrit « les Trois Sœurs ». Cette pièce reste surprenante par son universalité et sa contemporanéité, bien qu’elle livre un portrait parfaitement daté de la société russe…