Thierry Collet, éclaireur de conscience
Par Léna Martinelli
« Je clique donc je suis » vient d’être présenté dans le cadre du Faste (Forum arts sciences technologies éducation) organisé par la Faïencerie, scène nationale en préfiguration de Creil et Chambly…

Transdisciplinarité et innovation
Par Léna Martinelli
La 4e édition du Faste (Forum arts sciences technologies éducation), organisée par la Faïencerie, scène nationale en préfiguration de Creil et Chambly, se déroule du 23 février au 10 mars 2016. Une programmation éclectique pour célébrer la rencontre, créative et ludique, de l’art et de la science.

Un vrai spectacle de Noël
Par Anne Cassou-Noguès
C’est l’histoire de la Belle et de la Bête qui nous est contée, pas tout à fait celle que l’on connaît, mais une adaptation, dans laquelle les chevaux ont un rôle important…

Vies parallèles
Par Sarah Elghazi
Longtemps travaillé par la mise en espace des questions d’héritage, de témoignages du passé, de tension historique – comme l’histoire de la colonisation dans sa pièce « Exposition universelle », Rachid Ouramdane poursuit avec « Tordre » un nouveau volet de sa recherche chorégraphique. Ici, c’est la valeur du présent, de l’instant et de la force du geste, portée par deux danseuses inoubliables, qui éclot et qui prend sens sous l’œil du spectateur.

Danses de mort et de renaissance
Par Sarah Elghazi
Latitudes contemporaines, de plus en plus traversées par les échos des bouleversements de notre monde, ont choisi d’ouvrir leur treizième édition avec deux propositions fortes, dures et belles comme une lame. Dans des registres très différents, Ezster Salamon et Dorothée Munyaneza livrent leurs regards sur les guerres impérialistes, la honte, la responsabilité. Deux moments chocs qui n’oublient jamais le spectateur.

Poésie vivante
Par Sarah Elghazi
En hommage à Robert Desnos, surréaliste et résistant, « les Quatre sans cou » nous montre les deux facettes du maître d’œuvre Christian Olivier, ici en retrait de sa faconde et de sa hargne jouissive bien connue des Têtes raides pour être tout au service du texte, des textes.

Marathon identitaire
Par Sarah Elghazi
Né d’une continuité avec « J’ai couru comme dans un rêve », leur premier spectacle qui interrogeait, au cœur de l’immédiateté d’une forme théâtrale aussi directe que la vie, la question de la transmission, de l’existence et de la mort, « Idem » nous renvoie, tout au long d’un jeu de piste narratif et performatif, à l’errance identitaire, à la recherche de sens fondamental qui traverse l’individu comme le collectif.

Communiqué
Les salariés du Théâtre du Nord se sont rencontrés ce jour pour évoquer l’avenir du Théâtre du Nord compte tenu de la situation préoccupante des sites de Tourcoing : L’Idéal et l’atelier de construction.