« Et si on redescendait sur terre ? »
Par Stéphanie Ruffier
Antoine Le Menestrel, enchanteur des parois qui a élevé la grimpe au rang de beaux-arts, affûtait un spectacle descensionnel, quand le Covid-19 est apparu. Confiné chez lui, à quelques encablures des falaises du Buoux, il jette un espiègle regard en arrière, arrimé à son prochain objectif : « le partage est mon nouveau sommet ».

Un festival utopique sous le patronage d’Éros et Thanatos
Par Lorène de Bonnay
La programmation virtuellement dévoilée par Olivier Py, mercredi dernier, de la 74e édition du Festival d’Avignon promettait l’affrontement de deux figures primordiales : l’Amour et la Mort. Comment ces deux puissances définissent-elles l’humain, aujourd’hui ? Un sujet passionnant hypothéqué par la suspension des festivals jusqu’au 15 juillet.

Le beau bestiaire du Off 
Par Laura Plas
« La Vrille du chat » ou « Vilain ! » (petit canard) : quel beau bestiaire à découvrir dans le Off ! D’un côté, un spectacle de cirque époustouflant, de l’autre, un récit initiatique conçu comme un poème graphique et sonore. On serait (une) bête de s’en priver.

Livre rouge et ceinture noire au Train bleu
Par Cédric Enjalbert 
Mixez Jean-Claude Van Damme, Carl Jung et un économiste belge : voici « J.C. », un spectacle baroque et sportif qui explore notre rapport à l’argent, à voir parmi l’excellente programmation du théâtre du Train bleu. 

Les Songs d’une nuit d’été
Par Olivier Pansieri
Shakespeare à nouveau vif, drôle, léger, féérique, grâce à Purcell et à quelques coups de ciseaux. Le metteur en scène Antoine Herbez peut être fier : son « Songe d’une nuit d’été » est un régal.

Dans la boue mais debout !
Par Laura Plas
L’air du temps souffle toujours sur Avignon. Trois spectacles : « Yourte », « Échos ruraux », « Nous étions debout et nous ne le savions pas » mettent en scène un monde rural en souffrances ou en luttes. Deux belles propositions sincères et une farce dynamique mais assez superficielle.

La mémoire de leurs pères
Par Laura Plas
Petite sélection de pièces pour penser l’histoire des tumultueux rapports entre la France et l’Algérie : une farce d’Ahmed Madani, la confession fictive d’un djihadiste repenti, finement mise en scène par Quentin Defalt, ou « Et mon cœur fume encore », beau travail sur la mémoire de la guerre d’Algérie.

Fabuleuses faiblesses
Par Stéphanie Ruffier
Comment trouver la juste distance pour évoquer sur scène le handicap, surtout quand le sujet n’est autre que son grand frère ? Entre performance désopilante, forme documentaire et tendre confidence, Thierry Combe joue avec les codes du théâtre et nous offre un moment d’empathie exceptionnel.

Les spasmes publics 
Par Stéphanie Ruffier
Vingt minutes pour extraire le suc d’un projet artistique, c’est le temps imparti à chaque apprenti de la Formation avancée et itinérante des arts de la rue (FAI-AR). Les 17 et 18 avril à Marseille, Cucuron et Port-Saint-Louis, après vingt-deux mois au sein de cette formation supérieure d’art en espace public, ils étaient quatorze à présenter leurs étapes de travail avec pour consigne : « oser, prendre des risques, désobéir ».

Le théâtre belge, c’est pas de la blague !
Par Laura Plas
Le plat pays a son enclave à Avignon : les Doms, un nid de verdure accroché à flanc de Palais des Papes, et un rendez-vous pour les amateurs de théâtre. Coup de projecteur sur la programmation ambitieuse et éclectique de ce lieu.