« Reconstitution », de Pascal Rambert, La Manufacture, le Off d’Avignon

« Reconstitution » de Pascal Rambert © Tristan Jeanne Valès « Reconstitution » de Pascal Rambert © Tristan Jeanne Valès

Revivre les amours mortes

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

« Reconstitution », une œuvre intimiste de Pascal Rambert, est donnée dans une petite salle du Off, tandis que son « Architecture » se déploie dans la Cour d’honneur du Palais des papes. Le « petit » spectacle est un bijou d’émotion pudique et de délicatesse.

Tout débute par la commande d’un couple d’amis, Véronique Dahuron et Guy Delamotte. Ils se sont séparés après avoir été follement amoureux, avoir eu un enfant, longtemps vécu ensemble et s’être séparés. Pascal Rambert a accepté le défi. Il a tenté de reconstituer pour nous cette descente au plus secret d’eux-mêmes afin d’y retrouver (intact ?) le feu qui les a brûlés. Véronique Dahuron et Guy Delamotte sont comédiens et interprètent leur propre rôle.

À priori, l’entreprise est hasardeuse. Elle avait de fortes chances de sombrer dans le voyeurisme, le sentimentalisme et autres sentiments dégradés. C’est tout le contraire, grâce au texte puissant de l’auteur. L’idée géniale consiste à partir concrètement des souvenirs amassés, des lettres et des photos, puis d’enquêter à partir de ce matériau pour reconstituer, sinon reconstruire, le réel tel qu’il fut. Grâce aussi aux comédiens, complètement engagés dans ce face à face, corps à corps, âme à âme, comme dans une joute, un combat pour la vérité, afin de ne pas décevoir l’autre et de faire revivre les émotions perdues.

« Reconstitution » de Pascal Rambert © Tristan Jeanne Valès

À la recherche du temps perdu

Ils se sont donné rendez-vous dans un lieu neutre, un gymnase occupé par de grandes tables métalliques, comme on en trouve dans les cantines ou les laboratoires. Dans les morgues aussi. Une montagne de cartons s’y trouvent. Nous apprenons qu’il l’a quittée, qu’il lui a «brisé le cœur »… Le couple âgé regarde en arrière une vie pleine, sans nostalgie inutile, mais pas sans reproches. Les vieilles rancunes ne sont pas éteintes, ni la fraîcheur et les timidités d’autrefois.

Les objets contenus dans les cartons font ressurgir les souvenirs qui, rapidement, courent tout seuls. Le spectateur assiste à une scène intime sans jamais avoir le sentiment d’être importun. Tour de force de la direction d’acteurs et des acteurs eux-mêmes : Véro en écorchée vive, toujours sur le qui-vive, lui plus maladroit, sur la réserve. La plus grande force de ce magnifique spectacle est d’avoir su trouver la bonne distance pour nous mener au bord de l’émotion et nous en tenir éloignés. Comme au théâtre ! 

Trina Mounier


Reconstitution, de Pascal Rambert

Mise en scène : Pascal Rambert

Avec : Véro Dahuron et Guy Delamotte

Durée : 1 h 40

Photo © Tristan Jeanne Valès

La Manufacture • 2 bis, rue des écoles • 84000 Avignon

Du 5 au 14 juillet 2019 à 18 heures

Dans le cadre du Off d’Avignon

Tarifs : de 13 € à 20,50 €

Réservation en ligne