Eschyle explose dans le « chœur des Pères »
Par Lise Facchin
Monter l’intégrale d’Eschyle avec quatre accessoires et trois comédiens, en ayant pris soin de retravailler les traductions, il n’y avait que Py pour s’atteler à un tel ouvrage…

Entre anthropologie et danse, la voie est rude !
Par Lise Facchin
Après « Fatmeh », Ali Chahrour poursuit sa recherche sur les rites funéraires chiites au travers de l’histoire de Leïla, pleureuse de son métier. Un spectacle riche et touchant, mais difficile d’accès pour le public non averti.

Ivresse mystique de l’Ineffable
Par Lise Facchin
Ali Chahrour, jeune chorégraphe libanais qu’Avignon célèbre, présente « Fatmeh », spectacle nourri d’une recherche sur les rituels funéraires chiites. Imparfait mais prodigieusement intéressant.

Beau et décousu, le drôle de Léviathan d’Aurélien Bory
Par Lise Facchin
À partir de l’ouvrage « Espèce d’espace » de Georges Perec, Aurélien Bory a monté un drôle de spectacle ponctué de moments de grâce, une sorte de forme étrange dans laquelle le spectateur est transbahuté d’un registre à l’autre, souvent hélas sans trop savoir pourquoi.

Un ballet sur le seuil des adieux
Par Lise Facchin
« Alors que j’attendais », d’Omar Abusaada, se joue au gymnase Paul‑Giéra. Un spectacle d’une intelligence et d’une simplicité étonnantes pour un sujet qui pouvait facilement verser dans le fossé.