« Cher et très moche contemporain… »
Par Cédric Enjalbert
Le renversant Yann Collette reprend l’interprétation du poème dramatique de Peter Handke : « Souterrain blues ». Une rhapsodie humaine trop humaine, à l’attention des semblables, infréquentables et laids.