Arnaud Meunier reconduit jusqu’en 2020 à la tête de la Comédie de Saint‑Étienne

Communiqué

Les Trois Coups

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, en plein accord avec la ville de Saint-Étienne, la région Auvergne ‑ Rhône-Alpes et le conseil départemental de la Loire, salue la réussite des six premières années de direction d’Arnaud Meunier, notamment « l’activité de création dynamique, en défendant un théâtre exigeant et populaire, qui a permis de faire connaître les textes d’auteurs vivants à un public nombreux et divers » et le félicite pour son « exigence de solidarité avec les compagnies indépendantes » ainsi que pour « l’exemplarité de son travail en faveur de l’égalité réelle ».

SIX ANS À LA TÊTE DE LA COMÉDIE

Les auteurs vivants au cœur du projet artistique

– En six ans : 100 auteurs vivants (représentant 140 pièces) ont été produits, coproduits ou accueillis à la Comédie de Saint-Étienne.

– Découverte de nouveaux auteurs étrangers : Stefano Massini, Lot Vekemans, Aleshea Harris, Hakim Bah, Manolis Tsipos, etc.

– 18 commandes d’écriture : Marion Aubert, Alexandra Badea, Hakim Bah, François Bégaudeau, Penda Diouf, Vincent Farasse, Aleshea Harris, Christophe Honoré, Stefano Massini, Fabrice Melquiot, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Pauline Sales, Tanguy Viel, etc.

La promotion de la diversité et de l’égalité des chances

– Une expérience pionnière : la création d’une classe préparatoire intégrée sur critères sociaux en région Auvergne ‑ Rhône‑Alpes

– Trois stages égalité théâtre / Saison dans la région

Un rayonnement retrouvé

– Plus de 43 000 entrées annuelles au siège

– 200 représentations au siège par saison environ (dont près de 50 en Comédie itinérante)

– 150 représentations en tournée par saison

– Longues exploitations de nos créations : Chapitres de la chute (114 représentations), Femme non rééducable (79 représentations), Garçonne (59 représentations) Moby Dick (118 représentations), le Retour au désert (56 représentations)…

– Nos spectacles sont présents dans tous les réseaux et dans tous les labels (théâtres nationaux, C.D.N., scènes nationales, festivals, théâtres de ville et à l’international)

– Le travail en réseau : C.D.N.4 ; l’Aventure du Dr Camiski avec 5 C.D.N. et une compagnie ; création de la Ville ouverte (Samuel Gallet / Jean‑Pierre Baro) ; Loire en scène ; partenariats pédagogiques avec l’Énsatt et l’école du T.N.S. ; mise en place du D.E. de professeur de théâtre avec l’Ésad Paris et l’Érac ; licence et master avec l’université Jean‑Monnet de Saint-Étienne et l’École normale supérieure de Lyon, etc.

Un outil partagé

– Trois compagnies associées de 2011 à 2015 : Tire pas la nappe (Marion Aubert, Marion Guerrero), Le Souffleur de verre (Cédric Veschambre, Julien Rocha) et The Party (Matthieu Crucciani, Émilie Capliez)

– Un ensemble artistique composé de dix comédiens

– 8 productions mises en scène par Arnaud Meunier sur 13 productions et 45 coproductions

– La part des spectacles du directeur-metteur en scène représente 9 % du disponible artistique en six ans

L’accompagnement des compagnies

– Les compagnies représentent en moyenne les 2/3 de la programmation, dont 50 % de compagnies régionales. 50 % de ces compagnies régionales sont stéphanoises.

Un travail réel pour l’égalité homme / femme

– En 2017, nous aurons presque atteint l’égalité salariale (7 % d’écart) au sein de la Comédie (là où l’écart était de près de 20 % en 2011)

– Parité des parrains / marraines pour les promotions de l’école

– Parité des jurys de l’École

– Parité des intervenants. Parité des élèves

– C.D.N. 4 : parité des artistes soutenus (Joris Mathieu, Caroline Guiela Nguyen, Fabrice Murgia, Myriam Marzouki)

– Sur six ans, les artistes femmes ont représenté 28 % des productions (6/21) / 30 % des coproductions (14/46), 28 % des accueils (67/239), 28 % des textes joués (40/140)

Des partenariats durables à l’international

– Avec le Californian Institute of the Arts (CalArts) à Los Angeles (États-Unis) depuis 2013

– Avec l’École supérieure d’acteurs du Conservatoire royal de Liège (Belgique) depuis 2013

– Avec le festival Les Récréâtrales à Ouagadougou (Burkina Faso) depuis 2014

– Avec le festival Ceña contemporeaña à Brasília (Brésil) depuis 2014

– À noter aussi, une création au Shangai Theater Academy (Chine) en 2014

Un théâtre populaire, un projet partagé

– 8 000 personnes touchées par nos actions de sensibilisations dont 1 500 heures d’atelier de pratique théâtrale. En 2017, 225 000 euros seront consacrés à l’éducation artistique et culturelle.

La Comédie de Saint-Étienne fait l’objet d’une reconstruction totale. L’inauguration de ses nouveaux locaux se fera en septembre 2017.

Les Trois Coups