« Histoire(s) de France », Amine Adjina, Théâtre de l’Union, Limoges

Histoire-s-de-France-Amine-Adjina © Géraldine-Aresteanu

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

« La Bonne Nouvelle », François Bégaudeau, Théâtre Expression 7, Limoges

La-Bonne-Nouvelle © Bernard-Lazeras

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

« À tout rompre », le Was Groupe, Le Sirque, Nexon

A-Tout-Rompre-Le-Was-Groupe © Laure-Degroote.jpg

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

Entretien, Martin Palisse, Festival Multi-pistes, Nexon

Martin-Palisse © Philippe-Laurencon

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

« Tombouctou », cie D’un ours, Festival Multi-pistes, Nexon

Tombouctou-Olivier-Debelhoir

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

Cie Rasoterra, Liam Lelarge, Kim Marro, Marion Cousin, Kaumwald, Jani Nuutinen, Festival Multi-pistes, Nexon

Vue-du-site © Ximena-Lemaire-Castro

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

Entretien, Carlotta Lesage, Mats Oosteveld, Les Échappées, CNAC, Multi-pistes, Le Sirque, Nexon

Les-Echappées-©-Vince-VDH

Alexis Armengol poursuit son travail sur la différence avec « K.» qui aborde l’autisme. Faisant partager la longue patience des soignants, la pièce multiplie les pistes pour nous situer aux côtés du personnage, hors du langage, sans percer vraiment son mystère. Quant à Catherine Verlaguet, elle a écrit Le Processus, une courte pièce dont Johanny Bert nous livre une mise en scène fine et sensible. Pour un sujet si délicat et si intime que l’avortement, il adopte une forme spécifique qui atteste à la fois de sa capacité à renouveler ses esthétiques et à écouter le texte qu’il a choisi de monter.

« Le Massacre du printemps », cie Tout un ciel, Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, Limoges

1-Le-Massacre-du-printemps-Elsa-Granat © Franck-Guillemain

En vrac, en vrai ! Par Laura PlasLes Trois Coups Déconcertante et débordante, la pièce d’Elsa Granat bouscule. Peut-être pas totalement adapté pour le grand plateau de l’Union, ce cathartique « Massacre du printemps » recèle, cependant, d’audaces incroyables et touche souvent. Une œuvre singulière à suivre. On a passé toute la représentation penchée. Bon d’accord, il s’agissait d’échapper aux papotages de deux […]

« Les Époux », David Lescot, Théâtre Expression 7, Limoges

Les-Époux-David-Lescot-Cie-Expression-7 © Franck-Ronciere

L’histoire mais avec une grande hache ! Par Laura PlasLes Trois Coups Avec « les Époux », de David Lescot, Philippe Labonne exploite tout le jeu du théâtre pour évoquer celui, horrifique et bête, du pouvoir et du hasard. Une farce noire où, si les deux Ceausescu font le pire, les comédiens sont épatants. Quant à l’auteur et au metteur en scène, […]

« L’Étang », cie Gisèle Vienne, Théâtre de l’Union, Limoges

letang-gisele-vienne © estelle-hanania.jpg

Les grands fonds ! Par Laura PlasLes Trois Coups Claque esthétique et émotionnelle, « L’Étang » bouleverse au point de faire quitter la salle ou de sidérer. Un spectacle exceptionnel où tout, du jeu stylisé et ventriloque au travail des lumières et du son, atteint la puissance de la déflagration. C’est parfois ça le théâtre, comme l’opéra, une force qui […]

« Les Forteresses », Gurshad Shaheman, Théâtre de l’Union, Limoges

Les Forteresses-Gurshad-Shaheman. 3 © Agnès-Mellon

Belles de vie Par Laura PlasLes Trois Coups Nouvelle Shéhérazade, Gurshad Shaheman tisse dans « Les Forteresses » les récits de sa mère et ses tantes pour créer le poème de leurs luttes, leurs joies et leurs chagrins. Mirage d’orient, miroir où se reflète l’Europe, le spectacle est aussi une flèche plantée en plein cœur des spectateurs. Il était une fois […]

« Des Femmes qui nagent », Pauline Peyrade, Théâtre de L’Union, Limoges

Des-femmes-qui-nagent-Pauline-peyrade © Klara Beck

Trop intelligentes pour moi ? Par Laura PlasLes Trois Coups Création au féminin, « Des femmes qui nagent » interroge le sort du « 2ème sexe » au cinéma…. Écriture, mise en scène et jeu au cordeau pour un spectacle lynchéen qui fait le pari de l’écriture et de la cinéphilie au risque de perdre des spectateurs en chemin. Trop intelligent pour moi ? Aucune […]