« Depois do silencio », Christiane Jatahy, Wiener Festwochen, Vienne, Autriche

Depois-do-silencio-Christiane-Jatahy © Christophe-Raynaud-De-Lage

Dans les eaux noires de Bahia

Par Juliette Nadal
Les Trois Coups

Christiane Jatahy clôt sa Trilogie des horreurs avec un spectacle sur l’esclavage contemporain dans les terres de Bahia. Un théâtre entre fiction et documentaire adapté d’un roman et d’un film.Bibiana et Belonisia sont deux sœurs qui vivent dans la fazenda de Bahia. Elles viennent raconter comment ont été assassinés les membres de leur communauté, lesquels ont pris la tête des luttes agraires pour réclamer le droit de posséder les terres qu’ils cultivent. Car, dans ce pays où quatre millions d’Africains ont été arrachés à leur terre natale pour faire fructifier le royaume du Portugal (contre 400 000 aux États-Unis), le seul droit qui leur est accordé, en échange de leur travail sans salaire, est celui de bâtir une maison en terre. L’esclavage, au Brésil, ne fait pas partie de l’histoire ancienne.

Depois-do-silencio-Christiane-Jatahy © Christophe-Raynaud-De-Lage
© Christophe Raynaud de Lage

Pour faire entendre cette lutte, et donner vie aux personnages du roman d’Itamar Vieira Junior, Christiane Jatahy opte pour le code du documentaire. Les personnages se présentent comme des témoins et utilisent la scène comme une tribune. Ils appuient leurs récits sur des vidéos tournées au Brésil (extraits d’interview, images de paysages bahianais, ou de cérémonies comme le « jarê ») et sur des extraits du film documentaire d’Eduardo Coutinho sur le chef paysan Joao Pedro Teixeira, assassiné en 1962 : Cabra marcado para morrer . On sent la volonté de réduire la distance entre le spectateur et les membres de cette communauté en leur donnant une présence sur le plateau. Mais le duel entre présence virtuelle et présence réelle est inégal.

Écrasés

La recherche d’un langage théâtral mêlant présence immédiate des comédiens et la projection d’images est un exercice délicat. Christiane Jatahy cherche à faire interagir la vidéo et le plateau, comme si un dialogue direct avait lieu entre les personnages filmés et les comédiens présents. Le dispositif fonctionne parfois, en particulier dans la scène de transe finale où s’unissent vidéo, musique en direct et performance de comédienne dans un moment très intense. Il est toutefois difficile pour les comédiens de ne pas être écrasés par ce médium, qui occupe une large place dans la représentation, et happe constamment le regard.

Depois-do-silencio-Christiane-Jatahy © Christophe-Raynaud-De-Lage
© Christophe Raynaud de Lage

Enchantés

La vidéo sort parfois de sa dimension documentaire pour représenter des songes ou des visions. Les esprits, appelés « enchantés », habitent le monde de cette communauté au même titre que ce qui est visible. Ainsi, la cérémonie du « jarê », moment de chants collectifs et de transe où « peut se réaliser ce qui est impossible », et les rêves ou hallucinations liés à un couteau volé au maître, tissent une toile de fond au récit militant de Bibiana et Belonisia. Une toile aux contours flous.

Il reste de ce spectacle une impression de confusion : documentaire et fiction, présence réelle et virtuelle, réalités visible et invisible racontent l’histoire et le monde de ces esclaves modernes, sans parvenir à nous embarquer vraiment sur les eaux de l’Agua Negra. 

Juliette Nadal


Depois do silencio, de Christiane Jatahy, d’après Torto Arado de Itamar Vieira Junior

Mise en scène : Christiane Jatahy

Avec : Gal Pereira, Juliana França, Lian Gaia, Aduni Guedes

Scénographie : Armand Minsen

Vidéo : Pedro Faerstein

Musique : Vitor Araujo, Aduni Guedes

Durée : 1 h 50

Odéon • 10, Taborstraße 1020 Wien (Autriche)

Du 15 au 18 juin 2022

Dans le cadre des Wiener Festwochen, du 13 mai au 18 juin 2022

Tournée :

À découvrir sur Les Trois Coups :

☛ Entre chien et loup , de Christiane Jatahy, par Laura Plas

☛ Le présent qui déborde, de Christiane Jatahy, par Laura Plas

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Du coup, vous aimerez aussi...

Pour en découvrir plus
Catégories

contact@lestroiscoups.fr

 © LES TROIS COUPS