« Pour Hêtre », de la compagnie Ieto, L’espal, dans le cadre du festival Le Mans fait son cirque, Le Mans

Pour-Hetre-Ieto © Flore-Vitel © Flore Vitel

Être ensemble, la tête haute 

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Un duo d’acrobates ? C’est plutôt un spectacle à plusieurs êtres, dont certains avec un H. « Pour Hêtre » célèbre quelques-unes des valeurs fondatrices du cirque (entraide et exploit), non sans humour. Originale et profonde, cette création 2019 de la Compagnie Iéto est notre coup de cœur du festival.

Parfois, un arbre cache une forêt. Ici, des troncs, des branches, des rondins servent à la fois de décor et de supports. D’abord perchés sur leur tas de bois, deux fiers-à-bras se toisent. Ils semblent dominer la situation, mais bientôt ils n’en mèneront pas large car ces « déforesteurs » se révèlent, en fait, de piètres bâtisseurs.

Pour-Hetre_Ieto © Flore-Vitel
© Flore Vitel

Sur scène, leur construction, très instable, suscite le conflit. Ces hommes-là tentent bien de collaborer, voire de cohabiter. Il tâchent de maintenir l’équilibre coûte que coûte et, bien que bancals, de rester dignes, même si à force de se mesurer l’un à l’autre, ils cèdent aux coups bas. Par émulation, ils se laissent alors prendre au jeu. Ils comprennent que, sans confiance, leur quête est vouée à l’échec. Balanciers, contrepoids, mutualisation des forces… Seule la coopération permet de se surpasser. La tête haute.

Matière noble

Si la solidarité l’emporte malgré tout sur la rivalité, c’est sans nul doute grâce à la fréquentation des arbres. Des études scientifiques n’ont-elles pas prouvé que les arbres s’entraidaient grâce à une communication via leur réseau de racines ? Enracinés ou prêts pour l’envol, le duo parvient donc à faire évoluer sa relation au contact des souches. Les utiliser pour se dépasser plutôt que les surplomber, cultiver leur suc au lieu de les exploiter – sinon les caresser – libère de meilleures ondes. Ainsi, ces individus gagnent-ils peu à peu en humanité.

Fnico Feldmann et Itamar Glucksman font littéralement corps avec leur matière. Généralement, le bois retrouve une seconde vie, transformé en plancher ou en meuble. Et de plus en plus en habitat. Là, ces acrobates subliment non seulement son essence, mais explorent les potentialités d’un agrès qu’ils inventent de toutes pièces en respectant sa nature profonde.

Pour ce pas de deux tout en circonvolution, la chorégraphie joue un grand rôle, tout comme la bande-son, originale et adaptée. Tour à tour statiques et dynamiques, parfois amples et aériens, les enchaînements sont d’une grande fluidité. La souplesse féline de l’un répond à la pleine densité de l’autre. Trouver le geste adéquat implique un travail de grande précision. Voir les interprètes évoluer dans ce décor dense, parfois au millimètre près, rappelle le frisson des courses folles en forêt profonde. Ce n’est qu’un prélude aux prises de risques acrobatiques sur ces agrès non fixés (un discret socle en fer assure juste une stabilité minimale).

Simple, efficace, la scénographie restitue l’aspect brut de la nature, sans chichi ni tralala, hormis de subtils éclairages. Du coup, le final enflamme l’imaginaire. On imagine un vieux chêne, qui trônerait en majesté dans une clairière, entouré de ses congénères, pas vénéré mais respecté.

Ce bois brut se forme et se déforme, se tord et se balance. Comme eux. Fragile, mais toujours mobile. Bien que déraciné, il vit. En révélant progressivement l’âme de cette matière, de l’écorce jusqu’à l’âme, la compagnie Iéto rappelle l’un des piliers de l’humanité : pour s’élever, la nécessité de mieux (H)être ensemble. 

Léna Martinelli


Pour Hêtre, de la compagnie Ieto

Site ici

Metteur en scène : Benjamin De Matteïs

Avec : Fnico Feldmann et Itamar Glucksmann

Conception scénographique : Fnico Feldmann

Construction : Fnico Feldmann, Fabien Megnin, Patrice Lecussan

Régisseur général : Patrice Lecussan

Création sonore : Boris Billier

Création lumière : Fabien Megnin et Patrice Lecussan

Production / Diffusion : Flore Vitel

À partir de 6 ans

L’espal, scène nationale le Mans • 60-62, rue de l’Estérel • 72000 Le Mans

Les 22 et 23 juin 2021 à 20 h 30

De 4 € à 8 €

Plus d’infos ici

Dans le cadre du Festival Le Mans fait son cirque, 20e édition du 18 au 27 juin 2021 • Tél. 02 43 50 21 51

Tournée ici