Leçon de clair-obscur
Par Bénédicte Fantin
Ned Grujic réunit des membres de Naxos Théâtre et des Tréteaux de la Pleine Lune pour son adaptation du « Marchand de Venise » de Shakespeare. La clarté de la traduction et la mise en scène rythmée font réentendre un texte souvent jugé délicat à monter.

Thriller alpin
Par Bénédicte Fantin
Le Théâtre Bobino accueille la Familie Flöz, une troupe méconnue en France, qui fait ses premières dates parisiennes avec la création « Hotel Paradiso ». Un objet théâtral original, au croisement du théâtre de masques et du mime. À découvrir !

Un marivaudage rafraîchissant !
Par Bénédicte Fantin
Après « le Bourgeois gentilhomme » et « les Femmes savantes », Catherine Hiegel s’attelle à la mise en scène d’un autre classique du répertoire, au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Là encore, il y a du beau monde en renfort ! De quoi dynamiser le classicisme de la mise en scène.

Une pièce à partager
Par Bénédicte Fantin
Le Ramdam Collectif joue la carte de la fausse conférence et délivre une satire hilarante de notre société hyper connectée. En reprenant tous les codes du pitch marketing, les trois consultants présents sur scène dévoilent leur stratégie pour enfin faire du théâtre « un objet culturel compétitif ». Un programme savoureux !

Scène de crime
Par Bénédicte Fantin
Ce monologue de Rémi De Vos a été écrit pour Juliette Plumecocq-Mech, sur une commande de Christophe Rauck, directeur du Théâtre du Nord à Lille et metteur en scène. La performance de la comédienne s’inscrit dans une mise en scène sobre et percutante qui donne brillamment à entendre le texte du dramaturge contemporain.

Une conversation dérangeante
Par Bénédicte Fantin
Anne-Marie Lazarini met en scène « Probablement les Bahamas », une comédie grinçante de Martin Crimp créée en 1986 pour la radio. L’humour et l’angoisse se mêlent dans cette pièce inclassable de l’auteur contemporain britannique.

Course contre la mort
Par Bénédicte Fantin
Le Théâtre des Bouffes-du-Nord accueille « Actrice », la dernière création de Pascal Rambert. Une distribution de haute volée pour transmettre un hommage à l’art du théâtre. L’interprétation puissante compense la propension bavarde de la pièce.

La vie servie sur un plateau !
Par Bénédicte Fantin
Après son triptyque remarqué sur l’héritage de Mai 68 et sa version modernisée d’« Oncle Vania », Julie Deliquet livre une nouvelle création jouissive, avec les membres du Collectif In Vitro : « Mélancolie(s) ». Fusionnant « les Trois sœurs » et « Ivanov » de Tchekhov, elle questionne à nouveau l’héritage familial.

Makeïeff fait l’échappée belle avec Boulgakov
Par Bénédicte Fantin
De « la Fuite ! » signée Mikhaïl Boulgakov, une fresque épique et burlesque sur l’exil des Russes blancs, Macha Makeïeff tire un spectacle onirique. Elle rend justice à ce dramaturge avant-gardiste dont les mises en scène ont été empêchées de son vivant.

Parole de prostituées
Par Bénédicte Fantin
Inspiré par le témoignage de prostituées, « Loveless » revient sur le combat de femmes qui protestent contre la répression policière. Cette parole précieuse recueillie par Claude Jaget, alors journaliste à Libération, peine toutefois à nous parvenir une fois transposée sur scène.

La mouette rieuse
Par Bénédicte Fantin
Lauréat du prix du public du Festival Impatience en 2016, le Collectif du Grand Cerf Bleu présente sa digression drôle et touchante autour de « La Mouette » de Tchekhov.