La vie servie sur un plateau !
Par Bénédicte Fantin
Après son triptyque remarqué sur l’héritage de Mai 68 et sa version modernisée d’« Oncle Vania », Julie Deliquet livre une nouvelle création jouissive, avec les membres du Collectif In Vitro : « Mélancolie(s) ». Fusionnant « les Trois sœurs » et « Ivanov » de Tchekhov, elle questionne à nouveau l’héritage familial.

Complaisance du miroir
Par Trina Mounier
Avec ce triptyque en forme d’archéologie d’une génération, le Collectif In vitro est mené tambour battant par Julie Deliquet. Il fait la preuve d’un bel esprit de troupe et d’un engagement sans faille des comédiens, mais aussi de la nécessité d’un vrai texte.