La pulvérisation à l’œuvre
Par Lorène de Bonnay
« Architecture », présenté dans la cour monumentale du Palais des papes, expose l’effondrement d’un monde, d’une classe, d’une culture, à travers la sinueuse descente aux enfers d’une famille. Si le geste de Pascal Rambert convainc et que le talent des comédiens explose, la forme tend à se déliter.

Course contre la mort
Par Bénédicte Fantin
Le Théâtre des Bouffes-du-Nord accueille « Actrice », la dernière création de Pascal Rambert. Une distribution de haute volée pour transmettre un hommage à l’art du théâtre. L’interprétation puissante compense la propension bavarde de la pièce.

Communiqué
Audrey Azoulay, en plein accord avec Patrice Leclerc et Patrick Devedjian a donné son agrément à la nomination de Daniel Jeanneteau à la direction du Centre dramatique national de Gennevilliers.

L’école est finie
Par Alicia Dorey
S’emparer d’un texte créé sur mesure par Pascal Rambert était un pari exaltant, mais sans doute trop risqué pour cette promotion 2015 de La Manufacture de Lausanne. Avec « Lac », ils laissent le piège de l’écriture se refermer sur eux.

Stan et Audrey sous la torture des mots
Par Fabrice Chêne
Une scène de rupture de deux heures, ça vous tente ? Pascal Rambert l’a écrite sous la forme d’un huis clos : deux monologues construits en diptyque, d’une heure chacun, pour saisir le moment où l’amour se change en haine. Stanislas Nordey et Audrey Bonnet la jouent. C’est bien, parce que c’est eux.