« Birds on a Wire », de Rosemary Standley et Dom La Nena, Théâtre du Nord à Lille

« Birds on a Wire » © Sarah Seené

Des oiseaux équilibristes

Par Sarah Elghazi
Les Trois Coups

Avec « Birds on a Wire », un duo d’amies complices nous invite dans son petit cabinet de curiosités. Échappée du groupe de néofolk Moriarty, Rosemary Standley, chanteuse et bête de scène à la voix de velours, s’associe au violoncelle polyphonique de Dom La Nena, artiste brésilienne qui a notamment accompagné les planants albums de Piers Faccini. Promenade dans un répertoire voyageur, intime et partagé, placé sous le patronage d’un autre inclassable, Leonard Cohen.

Les deux oiseaux de paradis inaugurent un nouveau concept, qui accompagne, comme bien d’autres actions en faveur de davantage de diversité des publics et des langages artistiques, la première saison orchestrée au Théâtre du Nord par Christophe Rauck, qui prend la suite de Stuart Seide. Et il y a un côté jubilatoire à voir et entendre l’assistance du théâtre, souvent dans une position bien plus figée, s’animer après quelques chansons, vibrer, battre des pieds et des mains à l’unisson des interprètes. Pour un peu, on enverrait valser les sièges et on danserait, tout doucement…

Le cocon musical se fait ainsi radeau, voguant d’une époque à l’autre, enchevêtrant les styles et les régions du monde. Tout sied à ces deux équilibristes du son : la voix chaude, moelleuse et endiablée de Rosemary répondant à celle, plus claire et fraîche de Dom La Nena, qui sort en prime des notes insoupçonnées de son violoncelle… Elles se coulent avec autant d’aisance et autant de plaisir dans le baroque anglais de Purcell que dans la folk traînante de Tom Waits, ajoutant à des mélodies connues un twist bien particulier, une musique exigeante faite de menus détails, de percussions, d’instruments insolites (œufs, petites cymbales, tambour, piano à soufflet), créant une complicité chaleureuse et insolente comme écrin.

Le tour de chant est entrecoupé de lectures de textes qui leur sont chers, Paul Éluard, Fernando Pessoa… – et un malicieux poème à quatre mains en langue des signes française, composant un patchwork d’émotions, de souvenirs et de culture partagée qui apporte de la profondeur au concert.

Le traitement tout en douceur du son et de la lumière accentue l’impression procurée par la scénographie, de bric et de broc, chaises anciennes, plateau laqué, verres de vin et tasses de thé à moitié bues… La soirée n’est pas en acoustique, mais la finesse technique avec laquelle le son est amplifié en donnerait presque la sensation. C’est comme si l’on surprenait Rosemary et Dom en pleine répétition impromptue, au beau milieu d’un espace intime où elles se construisent un univers… On se sent chanceux de pouvoir assister à ce moment volé, où jeu et naturel, improvisation et classiques se confondent. Et c’est tout simplement qu’elles nous embarquent, sur le fil de leur talent. 

Sarah Elghazi


Bird on a Wire, de Rosemary Standley et Dom La Nena

Chant, cymbales, tambour, piano à soufflet : Rosemary Standley

Violoncelle, chant : Dom La Nena

Son : Lucie Laricq ou Anne Laurin

Lumières : Anne Muller

Production : Madame Lune Production

Avec le soutien du C.N.V., de la S.A.C.E.M. (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) et de l’A.D.A.M.I. (Administration des droits des artistes et musiciens interprètes)

L’album Birds on a Wire est disponible sur le label Air Rytmo

La soirée est organisée en partenariat avec Le Grand Mix à Tourcoing et L’Aéronef à Lille

Programme :

  • Monteverdi / Lamento della ninfa
  • Leonard Cohen / Bird on the Wire
  • Stefano Landi / Passacaglia della vita
  • Wayne Standley / The Man Who Looks Like Me
  • Dom La Nena / Sambinha & Lord Burgess / Jamaica Farewell
  • Atahualpa Yupanqui / Duerme negrito
  • Tom Waits / All the World Is Green
  • Gino Paoli / Senza fine
  • Henry Purcell / Ô Solitude
  • Traditionnel catalan / le Chant des oiseaux
  • Rahbani Brothers / Ya Laure hobouki
  • Violeta Parra / Arriba quemando el sol
  • Leonard Cohen / Blessed Is the Memory
  • Traditionnel américain / Fair and Tender Ladies

Photo : © Sarah Seené

Théâtre du Nord • place du Général-de-Gaulle • 59000 Lille

Réservations : 03 20 14 24 24, de 13 heures à 18 h 30

www.theatredunord.fr

Le 13 octobre 2014 à 20 heures

Durée : 1 h 30

20 € | 15 € | 10 €

Prochaines dates de tournée :

  • 15 octobre 2014, Clamart, Théâtre Jean-Arp
  • 16 octobre 2014, Aubusson, scène nationale
  • 17 octobre 2014, Amboise, Théâtre
  • 18 octobre 2014, Blois, La Halle aux grains
  • 19 octobre 2014, Lignières, Les Bains-Douches
  • 3 novembre 2014, Paris, Le Trianon