« Cahiers Jean Vilar » nos 120 et 120 bis viennent de paraître

Communiqué

Annonce de parution
Les Trois Coups

Vient de paraître : « Cahiers Jean Vilar » no 120 et 120 bis.

Cahiers Jean Vilar no 120
Cahiers Jean Vilar no 120

No 120 – « Conversations »

Florilège des débats enregistrés en juillet 2015 dans la calade de la Maison Jean-Vilar avec Michel Corvin, Edwy Plenel, Marc Citti, Georges Lavaudant, Olivier Py, Éric Ruf, Ivan Raïtcheff… Et un hommage à Roland Monod. 64 p.

Les sujets abordés ne touchent pas tous directement au théâtre, mais plus largement à l’intelligence ou à la folie de la société contemporaine, cet « autour de la scène » vers lequel Jean Vilar s’était tourné au soir de son existence et qui l’intéressait davantage que la scène elle-même.

Toutes ces rencontres témoignent de l’effervescence intellectuelle qui règne dans la cité avignonnaise durant un mois trop court. Ici, pas de taureaux, mais une féria de l’esprit où triomphe le plaisir de la parole et de l’échange.

On lira, dans ce trop bref florilège, à la fois notre exigence d’un débat de qualité, mais aussi notre volonté d’être accessibles et de ne rien intellectualiser comme nous le reprochent, parfois, ceux qui… ne nous lisent même pas. De même que le marquis de Sade invitait les Français à « encore un effort pour être républicains », nous invitons nos lecteurs, et les autres, à encore un effort pour soutenir, accompagner, défendre contre toute atteinte cette machine merveilleuse que l’apprenti sorcier, Jean Vilar, a déclenchée en 1947 : le Festival d’Avignon.

Cahiers Jean Vilar no 120 bis
Cahiers Jean Vilar no 120 bis

No 120 bis – « Vilar ou la ligne droite » (Intégrale de la correspondance)

Réédition en un seul tome de la correspondance de Jean Vilar avec son épouse, Andrée, de 1941 à 1971. Comédiens, étudiants, chercheurs, amateurs de théâtre disposeront avec ce « Vilar ou la ligne droite » d’un outil de travail qui leur rappellera que Jean Vilar était aussi un écrivain… 64 p.

Cette passionnante correspondance grâce à laquelle on comprend mieux le destin artistique du fondateur du Festival, et surtout sa ténacité, cette ligne droite qu’il n’a cessé de tenir, avait été publiée en deux temps, dans les numéros 112 et 113 des Cahiers Jean Vilar, tous deux en voie d’épuisement.

Prix numéro double : 15 €

Abonnement individuel : 35 € / an

Les Trois Coups


Maison Jean-Vilar • 8, rue de Mons / montée Paul‑Puaux • 84000 Avignon

Tél. 04 90 86 59 64

Courriel : contact@maisonjeanvilar.org

http://maisonjeanvilar.org/public/accueil.html