« En roue libre », de Penelope Skinner, Théâtre Les Ateliers à Lyon

« En roue libre »

Libido bobo

Par Michel Dieuaide
Les Trois Coups

Claudia Stavisky, directrice des Célestins à Lyon, fait découvrir au public une jeune dramaturge britannique, Penelope Skinner. Elle met en scène « En roue libre », pièce créée à Londres en 2011, dont elle nous offre la version en langue française établie par Dominique Hollier et Sophie Magnaud.

L’histoire imaginée par Penelope Skinner tient en quelques mots. Une petite-bourgeoise nommée Becky, professeur de lettres, est enceinte. La canicule aidant, elle ressent l’exacerbation de ses appétits sexuels. Profitant des absences de son mari, qui vit sa paternité prochaine comme une exigence d’abstinence érotique, elle assouvit ses désirs avec un voisin réparateur de cycles et un plombier. Épuisée par ses débordements sensuels, à deux pas de perdre la raison, elle tente de se retrouver tandis que ses partenaires occasionnels se masturbent devant des films pornographiques et que son époux culpabilise platoniquement en s’appuyant sur les épaules d’une amie frustrée en amour mais compréhensive.

La scénographie, installée sur une tournette, fait alterner la représentation d’une maison en réfection, où le jeune couple vient d’emménager, et des projections vidéo d’un jardin, de paysages naturels et de ciels tourmentés. Dans les lieux de vie de Becky et de John, son compagnon, une omniprésente tuyauterie paraît symboliser les perturbations physiologiques et psychologiques des personnages. Quand la vidéo entre en action, toujours accompagnée d’une musique diffusée à un haut niveau sonore, les images semblent souligner les couleurs changeantes de la passion charnelle ou du désir de liberté.

Rétropédalage

Dans un entretien malin reproduit par le programme de salle, Claudia Stavisky s’emploie à justifier son choix de porter à la scène la pièce de Penelope Skinner. Selon elle, à partir d’une langue résolument quotidienne, surgit sur le plateau un univers grandiose, épique, socle audacieux d’une comédie cruelle, mordante, incisive et politique. Pour être franc, trop c’est trop ! Ce discours excessif n’en n’atténue pas pour autant les faiblesses du texte. Les lourdes allusions sexuelles au mauvais fonctionnement de la tuyauterie, la répétitivité de la réplique « Où est ma culotte ? », l’hypocrisie pudibonde de scènes qui transforment les spectateurs en voyeurs, voilà qui laisse bien loin d’une « grandiose épopée ». En roue libre, c’est Plus belle la vie chez les bobos, sorte de compilation de clichés pour magazines de loisirs qui se vautrent avec délices sur le terrain de la sexualité, du féminisme et du machisme. Dommage qu’avec le talent qui est le sien – on pense à sa mise en scène abrupte, serrée, bouleversante de Blackbird de David Harrower en 2008 –, Claudia Stavisky, femme cultivée, n’ait pas eu envie de rétropédaler à temps en prenant conscience que pour l’instant Penelope Skinner n’est ni le Harold Pinter d’Une petite douleur ou de l’Amant ni la Sarah Kane de Manque. En roue libre n’est qu’une piètre comédie de boulevard sans surprises ni tensions.

Réparation

Toujours dans son interview justifiant son intérêt pour En roue libre, Claudia Stavisky dit à propos de sa relation avec les comédiens qu’elle a travaillé au plus près d’eux, de leur humanité. Dont acte. Julie‑Anne Roth, Nathalie Lannuzel, Valérie Crouzet, David Ayala, Éric Berger et Patrick d’Assumçao réussissent à préserver le meilleur d’eux-mêmes en se tenant quasi constamment à distance des facilités un peu racoleuses de l’écriture. 

Michel Dieuaide


En roue libre, de Penelope Skinner

Texte français : Dominique Hollier et Sophie Magnaud

Création Les Célestins • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon

04 72 77 40 00

Site : www.celestins-lyon.org

Courriel : billetterie@celestins-lyon.org

Mise en scène : Claudia Stavisky

Avec : David Ayala (Oliver), Éric Berger (John), Valérie Crouzet (Jenny), Patrick d’Assumçao (Mike), Nathalie Lannuzel (Alice), Julie‑Anne Roth (Becky)

Scénographie : Alexandre de Dardel

Lumière : Franck Thévenon

Son : Jean-Louis Imbert

Costumes : Axel Aust

Vidéo : Laurent Langlois

Régie générale : Robert Goulier

Régie plateau et création des accessoires : Laurent Patissier

Assistante à la mise en scène : Louise Vignaud

Et les équipes permanentes et intermittentes des Célestins et du Théâtre Les Ateliers

Décor construit avec le concours du bureau d’étude S.P.E.C.T.A.T. par l’atelier Albaka

Photo : © D.R.

Production : Les Célestins, avec le soutien du département du Rhône

En coréalisation avec le Théâtre Les Ateliers

L’auteur est représenté dans les pays de langue française par l’agence M.C.R., Marie‑Cécile Renauld, Paris, www.paris-mcr.fr, en accord avec United Agents London

Théâtre Les Ateliers • 5, rue Petit-David • 69002 Lyon

04 78 37 46 30

Courriel : contact@t-la.org

Du 7 janvier au 1er février 2015, du mardi au samedi à 20 heures, les samedis 17, 24, 31 janvier à 16 heures et 20 heures, les dimanches à 16 heures

Relâche : les lundis et le dimanche 11 janvier

Durée : 2 h 10

20 € | 15 € | 12 € | 8 €

Tournée dans le département du Rhône :

  • les 27 et 28 mars 2015 : Théâtre de Gleizé
  • le 31 mars et le 1er avril 2015 : Théâtre du Vellein, Villefontaine
  • Les 3 et 4 avril 2015 : Le Lissiaco, Lissieu