Installation du conseil d’administration de l’établissement public de préfiguration du projet Médicis Clichy‐Montfermeil

Communiqué

Annonce
Les Trois Coups

À l’invitation de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, le premier conseil d’administration de l’établissement public préfigurateur du projet Médicis Clichy-Montfermeil s’est tenu, rue de Valois, le 22 décembre 2015.

ministere de la cultureLe projet Médicis Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis), initié et présenté par Fleur Pellerin à Clichy-sous-Bois le 23 juillet dernier, sera le pôle culturel majeur du Grand Paris de la culture qu’a annoncé le Premier ministre le 15 octobre 2015. Résolument tourné vers la jeunesse, la diversité et la création, et véritable marqueur des transformations engagées par Fleur Pellerin en faveur de l’émergence artistique et culturelle, le projet porte toutes les ambitions de la ministre de la Culture et de la Communication pour le renouveau d’une politique culturelle en phase avec son époque.

« Dès le lancement de cette démarche il y a quelques mois, j’ai souhaité que nous avancions de manière très rythmée. Je suis heureuse de voir cette ambition trouver sa première réalisation concrète par la création de l’établissement public de préfiguration » a déclaré Fleur Pellerin. Le lancement effectif de l’établissement en charge du grand projet marque ainsi la fin de la phase de diagnostic qui a permis d’acter les ambitions du programme-cadre, le planning prévisionnel ainsi que les perspectives d’une mise en chantier.

Aux côtés des représentants de l’État, des maires de Clichy-sous-Bois, Olivier Klein, et de Montfermeil, Xavier Lemoine, et de Marie‑Françoise Reygnaud, élue de la communauté d’agglomération, le conseil d’administration a réuni Agnès B, Hortense Archambault, la directrice de la M.C.93, et Abdelkader Damani, le directeur du F.R.A.C. Centre-Val de Loire en tant que personnalités qualifiées. Thierry Tuot, président de l’Académie de France à Rome, s’est vu confier la présidence du conseil d’administration.

C’est une étape capitale du projet Médicis à Clichy-sous-Bois et à Montfermeil qui s’engage puisque l’établissement va s’attacher dans les prochains mois à porter la dynamique du projet : élaboration du projet culturel et scientifique de l’établissement, définition du projet architectural du nouvel équipement, mise en œuvre d’un programme culturel « avant les murs ».

« Mon ambition pour le projet Médicis, c’est qu’il puisse accueillir rapidement, à Clichy-sous-Bois et Montfermeil, une vingtaine d’équipes d’artistes de renommée internationale en résidence, et aussi des entrepreneurs culturels.

« Ce sera aussi un lieu d’expositions et de spectacles vivants, et un espace de formation et d’éducation artistique et culturelle pour tous », a précisé Fleur Pellerin, insistant sur la nécessité que l’État et les collectivités territoriales renforcent leur coopération pour faire vivre l’excellence de la culture dans tous les territoires de la République, comme ils le font avec le projet Médicis-Clichy-Montfermeil.

Création et résidences artistiques, recherche, enseignement, formation, éducation artistique et culturelle fondent ainsi le cadre stratégique de cet établissement de référence dont le projet se déploiera de manière innovante et progressive en lien avec la future gare du Grand Paris Express qui s’implantera à proximité.

Avant la démolition de la tour Utrillo en 2016, une programmation artistique et des actions culturelles doivent se déployer sur le site avec notamment la création d’un lieu temporaire, pavillon du projet. Ces actions viendront nourrir la réflexion sur le projet de l’établissement Médicis Clichy-Montfermeil et favoriser l’intégration de cette aventure unique avec le territoire et les habitants des villes et de l’agglomération. En charge du diagnostic et de la direction du projet depuis février 2015 auprès de la ministre de la Culture, Olivier Meneux devrait prendre la direction de l’établissement.

Les Trois Coups