« Jeunes publics 4 », de Daniela Ginevro, Erika Tremblay‑Roy, Aurélie Namur, paraît chez Lansman

Émile Lansman © lansman.org

« Jeunes publics 4 »
de Daniela Ginevro, Erika Tremblay‑Roy, Aurélie Namur

jeunes-publics-4Annonce

Lansman éditeur

Collection : « Théâtre en tête »

86 pages

Format : 14,5 cm × 20,5 cm

12 euros

I.S.B.N. : 978-2-8071-0132-6

Ces trois pièces ont été publiées chez Lansman respectivement en 2016 et 2015.

Résumé

Respire, Daniela Ginevro – Lucy Ferney, 9 ans, habite dans un petit appartement avec sa maman pour qui l’heure est toujours incertaine : elle n’aime ni les horloges ni les montres. Il lui arrive donc souvent d’être en retard. C’est le cas une fois de plus ce matin où la voiture refuse de démarrer. Commence une journée difficile, surtout pour la jeune Lucy que personne ne vient rechercher à l’école. Inquiétude ! Dans la soirée, la directrice désemparée appelle l’inspecteur de police de garde…

Lettre pour Eléna, Erika Tremblay‑Roy – Au bord d’une route de campagne, un matin d’été, trois jeunes filles en robe rouge fouillent une montagne de lettres déposées là pour elles. Il y en a de tout le monde, sauf d’Eléna, leur meilleure amie, la quatrième de la bande qui reste muette pour une raison qu’elles ne s’expliquent pas. Au fil de leur recherche, elles nous livrent à petits pas les mots de tout un village qui dit au revoir. Des mots secrets qu’on aime lire et relire encore…

Souliers rouges, Aurélie Namur – Une orpheline est adoptée par une femme qui lui interdit le moindre souvenir du passé. La fillette vit pourtant dans le souvenir d’une mère aimante qui adorait la couleur rouge. Un jour, elle reçoit d’un mystérieux marchand, Tristan Dersen, une paire de souliers magiques qui l’invitent à danser toute la nuit pour retrouver sa mère morte. Mais quand elle les chausse, les souliers se révèlent maléfiques… Un conte sur le deuil, l’adoption et la résilience.

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 63‑65, rue Royale • B‑7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. 00 32 (0) 64 23 78 40