Le beau bestiaire du Off, Théâtre 11, Gilgamesh Belleville et Île Piot, le Off d’Avignon

la-vrille-du-chat-Vincent-Gomez-Philippe-Vande-Weghe © c. Charleux « La Vrille du chat » de Vincent Gomez, Philippe Vande Weghe © C. Charleux

Le beau bestiaire du Off 

Par Laura Plas
Les Trois Coups

« La Vrille du chat » ou « Vilain ! » (petit canard) : quel beau bestiaire à découvrir dans le Off ! D’un côté, un spectacle de cirque époustouflant, de l’autre, un récit initiatique conçu comme un poème graphique et sonore. On serait (une) bête de s’en priver.

Spectacle de danse, spectacle de cirque ? Entre les deux, votre cœur balance. À moins que vous ne préfériez une séance de cinéma ou un concert ? Cruels dilemmes que La Vrille du chat nous permet d’éviter. C’est que ses cinq interprètes allient la virtuosité circassienne à une précision chorégraphique stupéfiante.

Une bande-son inventive leur donne le ton car, toujours ensemble, leurs cinq corps semblent dotés de l’ouïe aiguë du chat, précisément. Cette musique s’apparente à une bande originale aux accents klezmer. Elle crée des décalages, des accidents, des virevoltes dignes de films burlesques comme ceux de Tati. Arrêts sur image, rembobinages facétieux permettent la mise en place d’une esthétique de la variation. De fait, si une scène matrice est reprise, elle est modifiée par des moments qui précèdent, des inflexions musicales et corporelles.

Intelligent, cohérent dans ses propositions, déployant une maîtrise de ballet national, La Vrille du chat a toutes les qualités : à adopter, assurément !

Vilain-Alexis-Armengol © Florian-Jarrigeon
« Vilain ! » d’Alexis Armengol © Florian Jarrigeon

Voler dans les plumes du chagrin

Quant à la petite canne élevée par Alexis Armengol, elle n’est pas du tout vilaine, contrairement à ce qu’elle croit. Conte initiatique très, très librement adapté d’Andersen, Vilain ! nous relate les souffrances d’une orpheline et son parcours initiatique jusqu’à l’acceptation d’elle-même. Celle qui se croit laide et rejetée finira par accepter ses différences et sortir de sa coquille (son jogging) pour révéler sa beauté. Alors, son verbe se métamorphosera en chant magnifique. Nelly Pulicani, qui l’interprète, a bien du talent. Elle conte avec un accent trop rare dans le festival, une tchatche explosive, une énergie contagieuse.

La fougue de cette formidable comédienne s’alimente tel un feu aux ressources inépuisables d’un plateau où sont suspendus de multiples accessoires, où de nouvelles surprises nous attendent sans cesse. Les surfaces sont peintes en direct, les images s’animent et composent un univers visuel fort (parfois effrayant) et magique. Car la beauté des contes se mêle à une once d’effroi, même si tout finit bien.

Festival d’images, Vilain ! stimule donc l’imagination en offrant un récit tourbillonnant qui reste mystérieux sur certains points : occasion certaine de discuter avec les plus jeunes spectateurs. Plein d’humour et de fantaisie, ce conte séduira grands et petits. 

Laura Plas


Vilain !, d’Alexis Armengol

Théâtre à cru

Mise en scène : Alexis Armengol

Avec : Nelly Pulicani, Romain Tiriakian, Shih Han Shaw

Durée : 1 h 10

À partir de 9 ans

Du 5 au 23 juillet 2019, du lundi au samedi à 10 h 15, relâche les 10 et 17 juillet

Théâtre 11 – Gilgamesh Belleville • 11, boulevard Raspail • 84000 Avignon

Dans le cadre du Off d’Avignon

De 8 € à 20 €

Réservations : 04 90 89 82 63

La Vrille du chat, de Vincent Gomez

Compagnie Back Pocket

Mise en scène : Vincent Gomez, Philippe Vande Weghe

Avec : Dominic Cruz, Devin Henderson, Michael Hottier, Maya Kesselman, Aurélien Oudot

Durée : 1 h 05

À partir de 8 ans

Présentation vidéo

Dans le cadre d’Occitanie fait son cirque en Avignon • 22, chemin de l’ïle Piot • 84000 Avignon

Dans le cadre du Off d’Avignon

Du 8 au 20 juillet 2019 à 11 heures, relâche le 11 et le 16 juillet

De 6 € à 16 €

Réservations : 06 71 31 03 42 / 06 71 31 04 68


À découvrir sur Les Trois Coups :

☛ Focus Occitanie fait son cirque en Avignon 2018, par Laura Plas

☛ Sic(k), d’Alexis Armengol, par Aurore Krol