« le Petit Bain », de Johanny Bert, les Ateliers à Lyon

« le Petit Bain » © Jean-Louis Fernandez

Une bulle de tendresse

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Ils sont rares les grands spectacles à destination des tout-petits. Ce « Petit Bain » conçu et mis en scène par Johanny Bert est un miracle d’exigence et de délicatesse.

Les jeunes spectateurs sont reçus dans une salle réduite à une petite jauge à leur image. Quelques-uns pleurent au début. Cela ne durera pas. Très vite, le dispositif scénique et surtout Rémy Bénard, leur hôte, vont retenir leur attention. Sur le plateau, une sorte de cube en filet contient, on ne sait trop comment, de la mousse. Beaucoup de mousse. Blanche, onctueuse, légèrement mouvante. Le comédien entre à pas feutrés, sourit puis fait le tour de ce cube, touche la mousse, avec précaution puis avec un plaisir manifeste. Il s’y fraie un passage, l’anime, la déplace. Inutile de raconter une petite demi-heure merveilleuse. Rémy Bénard redevient un enfant et, comme tel, il observe, se jette, se blottit, souffle, se recouvre, s’amuse, crée.

Plus un bruit. Parfois un rire.

Les images s’enchaînent : un igloo, et on entend « Il a froid » dans la salle… une bataille de polochon, et la mousse, mystérieusement, se transforme en plumes… Rien ne dure, rien ne pèse. Rémy Bénard danse, et il tient son public sous le charme de ses mouvements aussi légers que le matériau qu’il manipule. La bande-son allie subtilité et curiosité : de la musique baroque à écouter dans le bain, pour ces enfants, cela risque d’être une première !

Léger, léger, si léger…

Après les applaudissements, Rémy Bénard revient en compagnie d’un petit personnage, une marionnette qui va lui permettre de dire au revoir en douceur. On se souvient que Johanny Bert a également été marionnettiste et qu’il aimait raconter des histoires par le truchement de ces petits êtres minuscules mais si vivants, presque dotés d’une âme tant il parvenait à leur prêter des mimiques humaines.

Un grand merci à toute l’équipe, au décorateur Fabrice Coudert, à la scénographe Aurélie Thomas, à la plasticienne marionnettiste Judith Dubois, au créateur son Simon Müller et, bien sûr à Johanny Bert l’enchanteur et à Rémy Bénard pour la beauté qu’il partage. 

Trina Mounier


le Petit Bain, de Johanny Bert

Dès 2 ans

Conception et mise en scène : Johanny Bert

Interprètes : Rémy Bénard et Samuel Watts (en alternance)

Collaboration artistique : Yan Raballand

Régie générale et lumières : Gilles Richard

Régie et création sonore : Simon Müller

Régisseur : Bertrand Pallier

Plasticienne marionnettiste : Judith Dubois

Costumes : Pétronille Salomé

Scénographie : Aurélie Thomas

Construction décor : Fabrice Coudert, assisté de Lui‑suk Cho

Commande d’écriture pour le livret distribué à la fin du spectacle et qui comprend trois petites histoires de mousse : Alexandra Lazarescou, Marie Nimier, Thomas Gornet

Photos : © Jean‑Louis Fernandez

Administration, production : Mathieu Hillereau, Les Indépendances

Les Ateliers • 5, rue du Petit‑David • 69002 Lyon

www.tng-lyon.fr

04 72 53 15 15

Du 7 au 11 février 2017 : le 8 à 17 heures, le 11 à 10 heures et 17 heures / séances scolaires le 7 et le 9 à 10 heures et 15 heures, le 8 et le 10 à 10 heures

Durée : 30 minutes

De 5 € à 8 €

Tournée :

  • Les 13 et 14 février 2017 à Lempdes
  • Du 15 au 17 février 2017 à Clermont-Ferrand
  • Les 21 et 22 février 2017 au festival À pas contés (Dijon)
  • Du 6 au 23 avril 2017 à la Villette (Paris)
  • Le 17 mai 2017 au centre culturel Jean‑Houdremont (La Courneuve)
  • Les 19 et 20 mai 2017 à Pierrefitte‑sur‑Seine